Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > Toutes les actualités

Toutes les actualités

  • On meurt encore mal en France : réagissons !

    Manifeste / Collectif

    Le 24/04/2017
    À l’occasion des élections présidentielles, le Collectif francilien des associations d’accompagnement bénévole en soins palliatifs et deuil, dont les petits frères des Pauvres font partie, co-signe le manifeste «On meurt encore mal en France : réagissons !».

    Ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie, ni abandon :

    C’est la loi !

    80% des personnes ayant besoin de soins palliatifs n’y ont pas accès :

    C’est indigne !

    2/3 des professionnels ne sont toujours pas formés à la démarche palliative :

    C’est urgent !

    Il est inacceptable que la loi du 9 juin 1999, visant à garantir le droit à l’accès aux soins palliatifs, ne soit toujours pas appliquée.

    Nous demandons que :

    1. Chaque structure concernée s’engage à promouvoir la culture palliative, notamment par la présence obligatoire dans chaque service d’une personne ressource formée.

    2. Chaque personne concernée par l’annonce d’une maladie grave, évolutive ou terminale bénéficie :

    • De la présence dans le service d’une personne ressource, formée à la culture palliative ;
    • D’une offre de consultation systématique et traçable sur la démarche palliative, sur les droits du patient, sur les accompagnements existants ;
    • D’une offre d’entretien pour les proches en cas de décès, systématique et traçable, sur le deuil et les soutiens possibles.

     

    Collectif Francilien d'accompagnants bénévoles en soins palliatifs et deuil 37 Avenue de Clichy, 75017 Paris - Campagne "On meurt encore mal en France, réagissons !" - contact@onmeurtencoremalenfrance.fr

    Association Accompagner Ici et Maintenant – bénévoles Jeanne Garnier,
     
    Association Accompagnement en soins de supports et Soins Palliatifs dans les Yvelines
     
    Association pour le développement des soins palliatifs dans l’Essonne
     
    Association pour le développement de l’accompagnement et des soins palliatifs fondatrice - ASP Fondatrice
     
    Association Empreintes Vivre son deuil Île-de-France
     
    Association Jusqu’à La Mort Accompagner La Vie (JALMALV) Paris Île-de-France
     
    Association Les petits frères des Pauvres
     
    Association Rivage

    La campagne On meurt encore mal en France, Réagissons !

    Lancée par le Collectif Francilien d'associations d'accompagnants bénévoles en soins palliatifs et deuil, la campagne a pour but de sensibiliser aux inégalités existantes quant à l'accès aux soins palliatifs.

    En savoir plus : http://omemef.fr/

    Signez la pétition sur Change.org

  • Les petits frères des Pauvres, partenaires de Onze Bouge !

    Le 21/04/2017
    Pour la 21ème édition du festival, Onze bouge se met au tricot.

    L’équipe du festival parisien emblématique mêlant art, culture et musique, rejoint les Tricoteuses et Tricoteurs du groupe Tricot et Papotage de l’Etape.

    Le 12 mai prochain, les petits frères des Pauvres accueillent dans leurs locaux le festival pour tricoter, papoter et profiter d’un bon moment de partage en réalisant une création artistique commune.

    Nous retrouverons prochainement leur création dans les rues de Paris.

    En savoir plus : https://www.festivalonze.org/
  • Projet intergénérationnel : 2 100 petits bonnets récoltés par les lycéens de Châtillon

    Le 19/04/2017
    Un beau projet intergénérationnel pour retisser du lien social !

    Bravo aux élèves de 1ere du lycée Désiré Nisard (Châtillon, Côte d'Or) qui ont récolté 2 100 petits bonnets !

    Un projet mené brillamment par la classe qui a fédéré les jeunes, des bénévoles et personnes accompagnées à la maison de Pothières, ainsi que des acteurs locaux (EHPAD, MJC, Centre social ...) autour d'une cause commune : la lutte contre l'isolement des personnes âgées.

    Lire l'article de presse du journal Le Châtillonais et l'Auxois

    Vous souhaitez rejoindre les petits frères de Châtillon-sur-Seine ? Une équipe est en création. 

    Les petits frères des Pauvres ont pour projet de créer une équipe bénévole à Châtillon (21) pour lutter contre l’isolement des personnes âgées sur le secteur. Cette équipe sera soutenue par un jeune service civique mis à disposition par l’association Binôme 21 et par un référent salarié petits frères des Pauvres. Le démarrage de l’action est prévu pour le mois de septembre 2017.

    Une réunion sera organisée en amont et une communication sur cette date de réunion sera faite très largement auprès des habitants du secteur. 

    Le bénévolat aux petits frères se caractérise par une grande souplesse et une possibilité d’action adaptée au temps que vous pourrez consacrer. Par exemple, en proposant 1 h de votre temps par semaine ou bien une demi-journée par mois, vous offrez à des personnes âgées isolées un cadeau qui n’a pas de prix : des moments d’échange, de partage et de convivialité. 

    Si vous souhaitez nous rejoindre et avoir davantage de renseignements sur notre association, n’hésitez pas à nous contacter aux coordonnées suivantes :  

    Elodie HIRCHI - Coordinatrice de Développement Social par téléphone au 07 76 06 90 68 ou par mail à elodie.hirchi@petitsfreresdespauvres.fr 

     
    En savoir plus : https://www.petitsfreresdespauvres.fr/dons/tricoter-solidaire.html
  • Être bénévole cet été, c’est favoriser le droit aux vacances pour les personnes âgées isolées

    Vacances solidaires 2017

    Le 18/04/2017
    Chaque été, les petits frères des Pauvres proposent à des bénévoles d’agir ensemble dans un temps à la fois joyeux et dense contre l’isolement des plus de 50 ans. En invitant les citoyens à s’engager durant l’été, l’Association défend un formidable vecteur de maintien du lien entre les générations et la promotion de la mixité sociale grâce à la diversité de ceux qui s’investissent. Pour certains, cette expérience va même inciter à poursuivre son engagement de façon plus régulière.

    Partir en vacances pour des personnes âgées isolées, en précarité, en perte d’autonomie n’est pas aisé. Beaucoup d’entre elles appréhendent ou n’imaginent pas de partir. Elles trouvent plus simple de rester chez elles, ou pensent n’avoir ni les moyens, ni les capacités de réaliser un tel projet.

    S’engager concrètement contre l’isolement des personnes âgées

    Séjours de vacances, à la mer ou à la campagne, ou actions de proximité pour les personnes âgées qui ne peuvent ou ne veulent pas partir (sorties à la journée, visites à domicile, pique-nique, balades…), l’accompagnement s’adapte à chaque individu. En offrant de leur temps, les bénévoles assurent le bon déroulement des vacances et des activités, -accompagnement en voiture lors des sorties, aide aux tâches matérielles, animations diverses…- et permettent aux personnes âgées d’oublier un temps leur solitude.

    « J’ai démarré mon bénévolat un été sur un séjour de vacances après avoir vu une annonce de recherche de bénévoles dans la presse. Ma première rencontre a été un choc, autant de personnes âgées fragilisées, hospitalisées. Puis on dépasse ça après la première journée. Il ne s’agit pas de soi, il s’agit de l’autre. Il faut aller vers ces personnes en toute simplicité. Ça a été une superbe expérience humaine, cela renvoie à soi-même, c’est un enrichissement. À mon retour, j’ai décidé de poursuivre l’aventure et je suis restée. Il y a une belle synergie. » Dominique, bénévole en région parisienne.

    Données clés 2016 des vacances pour personnes âgées isolées

    Les vacances, une action au cœur de l’accompagnement des petits frères des Pauvres

    Les vacances visent à redonner à chaque personne le sentiment d’exister et d’être libre de choisir jusqu’au terme de sa vie. Vivre des temps de découverte, d’expérience de l’autonomie réduit l’emprise de la dépendance et permet ainsi aux personnes de retrouver certaines de leurs ressources : maintien de la motricité, redécouverte du goût, rencontre des autres, expérience de l’échange, ouverture culturelle… Comme le confirme Paulette, personne accompagnée à Lille, « c’est formidable de partir en vacances, on se sent en famille avec les bénévoles, il y a des activités et j’aime que l’on me propose des sorties, même si je ne veux pas y aller (rires). Maintenant qu’à mon tour je perds en autonomie, j’apprécie énormément que l’on me permette de partir en vacances et que l’on me demande mon avis, car j’ai toujours mon caractère ! »

     


    Télécharger le communiqué de presse

    Fichier Avril 2017 - Être bénévole cet été avec les petits frères des Pauvres, c’est favoriser le droit aux vacances pour les personnes âgées isolées, fenêtre courante Avril 2017 - Être bénévole cet été avec les petits frères des Pauvres, c’est favoriser le droit aux vacances pour les personnes âgées isolées - (PDF / 604 ko) -  Fichier Avril 2017 - Être bénévole cet été avec les petits frères des Pauvres, c’est favoriser le droit aux vacances pour les personnes âgées isolées, nouvelle fenêtre

    Devenir bénévole c’est :

    • Être disponible, écouter, échanger, partager collectivement ou individuellement
    • Respecter le rythme des personnes accompagnées
    • Aimer être en équipe
    • Vivre une expérience humaine, riche et unique

     

    Pour rejoindre une équipe de bénévoles, un seul numéro :

    0800 833 822 (appel gratuit)

    En savoir plus : /benevolat/devenir-benevole-pour-les-sejours-d-ete.html
  • Armelle de Guibert, la femme de la semaine sur France Bleu

    Le 12/04/2017
    C'est la première fois qu'une femme est à la tête des petits frères des Pauvres. Armelle de Guibert a choisi très tôt de s'engager auprès des plus démunis.

    Une femme à la tête des petits frères des Pauvres, c'est une première. Armelle de Guibert est la déléguée générale de l'association. Les petits frères des Pauvres emploient près de 660 salariés, ils ont plus de 250 équipes sur le terrain, une trentaine de structures d'accueil et 11.000 bénévoles. Près de 90 % des personnes qu'ils aident et accompagnent ont plus de 60 ans.

    Armelle de Guibert est l'invitée de l'émission "La femme de la semaine" animée par Jacqueline Biassette sur France Bleu

    Jacqueline Biassette | La femme de la semaine, France Bleu | 2/04/2017

  • Colette, du swing contre la déprime

    Le 11/04/2017
    A 84 ans, Colette n’a jamais vraiment vieilli. Pourtant chaque jour son Parkinson tente de lui prouver le contraire. Alors la petite Normande s’accroche à ses rêves et ses souvenirs. Son credo ? Le jazz et les macarons. Un bon combo pour une âme d’ado coincée dans un corps de vieille femme.
    Le blog de Sans A _ Rendre visible les invisibles dresse le portrait de Colette, résidente à La Jonquière, petite unité de vie des petits frères des Pauvres à Paris.

    D'enfant gâtée à vieille isolée, Colette et ses petits plaisirs anti-déprime.

    >> Lire le portrait de Colette dans la publication de SANS A _

    En savoir plus sur la petite unité de vie qui abrite Colette

    >> La Jonquière

     

  • Recherche de nouveaux bénévoles au Marché Paysan de Pantin

    Le 04/04/2017
    Le 19 mars 2017, 5 bénévoles : Anne-Marie, Floriane, Gérard, Hélène et Mireille, ont tenu le stand des petits frères des Pauvres au 1er Marché de la Confédération Paysanne de Pantin.

    Beaucoup d’affluence place de l’église en ce dimanche, et beaucoup de « belles rencontres », dixit Anne-Marie, bénévole. Sept personnes se sont inscrites pour venir à une réunion d’information sur notre bénévolat et les différents types d’accompagnement de personnes âgées menés par notre équipe. Une belle journée riche d'échanges !

    Vous souhaitez devenir bénévole dans notre équipe :

    Contactez-nous au 01 48 43 25 52 ou banlieue.psg@petitsfreresdespauvres.fr

  • Présidentielles 2017 : les petits frères des Pauvres déplorent des programmes politiques peu ambitieux pour les personnes âgées

    Le 03/04/2017
    En France, les personnes âgées de plus de 60 ans représentent plus de 20 % de la population. Bien que la transition démographique soit un enjeu pour les 50 ans à venir, il semble que les personnes âgées ne soient pas une priorité dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle 2017.

    Le vieillissement durable est une nouveauté de notre société. Avec une espérance de vie de 79,4 ans pour les hommes et 85,4 ans pour les femmes, 20 000 centenaires (presque 20 fois plus qu’en 1970 !), on n’a jamais vécu aussi longtemps en France. Et selon l’INSEE, en 2060, 23,6 millions de personnes seraient âgées de plus de 60 ans, soit une personne sur trois et on pourrait compter 200 000 centenaires. Depuis dix ans, les pouvoirs publics ont commencé à intégrer ces perspectives en passant d’une politique de la vieillesse à une politique du vieillissement. Face à l’ampleur des besoins, on ne peut se suffire des quelques avancées générées par la loi Adaptation de la société au vieillissement promulguée en décembre 2015.

    La place des personnes âgées dans notre société : ne pas attendre que cela devienne une urgence ! 

    Les petits frères des Pauvres déplorent que les candidats à l’élection présidentielle ne présentent pas de propositions plus novatrices pour les personnes âgées. Sans prospective, sans ambition sur le long terme, sans prise en compte de la parole des personnes âgées et des acteurs de terrain, les enjeux du vieillissement et la place des aînés risquent de devenir une urgence dans les années à venir. Pour Alain Villez, président des petits frères des Pauvres, « il est essentiel que les candidats à l’élection présidentielle ne se contentent plus de faire des propositions à court terme, pour la durée d’un quinquennat, mais proposent une politique préventive et volontariste, un vrai contrat social en tenant compte vraiment des besoins exprimés par les personnes âgées, en permettant à chacune d’entre elles la possibilité de choisir son lieu de vie, quels que soient son parcours, ses ressources ou ses difficultés, en favorisant une société protectrice, inclusive et intergénérationnelle. Il est urgent de donner à la fraternité la place qu’elle mérite ! »

    Présidentielles 2017 : des propositions éloignées des besoins exprimées par les personnes âgées 

    Fort de son expérience et de son engagement auprès des personnes âgées, en particulier les plus fragilisées et les plus isolées, l’Association les petits frères des Pauvres regrette que les candidats ne formulent pas des propositions à la hauteur des enjeux.

    Si une majorité d’entre eux proposent la revalorisation de l’ASPA (Allocation de solidarité pour les personnes âgées ou minimum vieillesse), ils n’affichent pas pour autant la volonté de sortir d’un « minimum vieillesse » sous le seuil de pauvreté. 

    Concernant les aides à l’autonomie, alors qu’une majorité de Français réclament la mise en place d’un financement durable et que les personnes sont de plus en plus confrontées aux difficultés financières et psychologiques, les propositions des différents candidats ne se concentrent que sur le financement de la sécurité sociale et l’assurance retraite en particulier et sur l’âge légal de départ en retraite. Quant à l’habitat, les propositions sont peu innovantes et se résument essentiellement à l’augmentation des places d’EHPAD. Ces lieux d’accueil sont bien sûr indispensables mais ces propositions ne sont pas à la hauteur des besoins exprimés par un nombre croissant de personnes âgées souhaitant avant tout rester à leur domicile. Même constat concernant l’accompagnement de la fin de vie et les soins palliatifs qui ne figurent dans aucun programme des candidats. 

    Où est la promotion des liens entre générations ?

    Depuis plusieurs années, les petits frères des Pauvres, comme l’ensemble du secteur associatif, constatent une hausse inquiétante de l’isolement chez les personnes âgées, principalement chez les plus de 75 ans, avec un triptyque infernal « vieillissement- isolement- pauvreté » chez les plus fragiles. Les personnes âgées, qui ont envie de rester des acteurs à part entière de notre société sont une vraie richesse. Retisser le lien social, favoriser les échanges entre les générations, encourager les plus jeunes à s’investir auprès des plus âgés doivent être une priorité. Et là aussi, les propositions des différents candidats ne sont pas très étayées : points retraite pour valoriser le bénévolat, service citoyen obligatoire, valorisation d’associations utiles… mais aucune mesure pour promouvoir l’engagement citoyen à sa juste valeur, à savoir la fraternité comme fondement essentiel de notre République

    Contacts presse 

    les petits frères des Pauvres 

    Isabelle Sénécal  01 49 23 14 49
    isabelle.senecal@petitsfreresdespauvres.fr 

    Profile ! 

    Mendrika Rabenjamina  01 56 26 72 24
    mrabenjamina@agence-profile.com

  • ''Petits bonnets, Grande cause'' : 100 253,40 euros récoltés grâce aux tricoteuses et tricoteurs

    Tricot solidaire

    Le 29/03/2017
    Le 28 mars dernier, nous avions rendez-vous avec innocent pour connaitre le résultat final de l’opération ''Petits bonnets, Grande cause'' édition 2016. A cette occasion, le directeur général d’innocent, Nicolas Marotte a remis un chèque de 100 253,40 euros à Alain Villez, Président des petits frères des Pauvres.

    Pour rappel, le but de cette opération solidaire menée conjointement avec innocent depuis 11 ans est de soutenir l’action des petits frères des Pauvres, tout en créant du lien et de la solidarité par le biais du tricot.

    Pour cette 11ème édition, l’enthousiasme et la motivation de milliers de tricoteuses et tricoteurs a encore une fois permis de relever le défi lancé par innocent de tricoter 500 000 petits bonnets pour coiffer les bouteilles de smoothies vendues. Cette année nous avons reçu précisément 501 267 petits bonnets tricotés ! Ces petites bouteilles coiffées de vos créations ont été vendues durant le mois de janvier et février dernier dans les points de vente participants à l’opération.

    Au cours de cette cérémonie, Nicolas Marotte a rappelé l’importance de ce partenariat pour innocent qui se fait fort de partager une partie des bénéfices créés par l’entreprise avec ceux qui en ont le plus besoin… là aussi, pari gagné !

    Cette cérémonie aura été l’occasion de remercier l’ensemble des participants à cette grande chaîne de solidarité. Egalement remerciée par les deux responsables, l’équipe de fidèles bénévoles qui réceptionne vos créations. Les petits frères des Pauvres ont naturellement remercié innocent pour son fidèle soutien depuis 11 ans déjà !

    Les fonds récoltés grâce à vos travaux et à la volonté d’innocent de nous soutenir nous permettront de pérenniser nos actions auprès des plus âgés qui souffrent de solitude et de pauvreté. Il n’y a pas de mot assez fort pour exprimer notre joie face à un tel élan de générosité.

    Sans vous, rien de tout cela n’aurait été possible… au nom des personnes âgées que nous accompagnons, des bénévoles et des salariés des petits frères des Pauvres, 501 267 MERCIS à toutes et à tous.

    Et rendez-vous dès maintenant pour un nouveau challenge !

    Ressortez vos aiguilles, 2017 promet un nouveau record à battre !

    En savoir plus sur l'opération "Petits bonnets, Grande cause"

    En savoir plus sur innocent : http://www.innocent.fr

  • Présent ! - L'Appel des Solidarités

    Les associations font l'appel, répondons présent !

    Le 23/03/2017
    80 associations de tous horizons, dont les petits frères des Pauvres, unissent leurs voix pour lancer l’Appel des solidarités : un mot d’ordre commun, « Présent », pour mettre les solidarités au cœur du débat public.

    Pour en savoir plus et signer l’Appel, rendez-vous sur www.appel-des-solidarites.fr

    À cette occasion, Armelle de Guibert, déléguée générale des petits frères des Pauvres, était l’invitée de Philippe Bertrand dans « Carnets de campagne » sur France Inter ce jeudi 23 mars. 

    Suivre l'Appel des Solidarités

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir

Rapport annuel 2015 des petits frères des Pauvres