Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > Toutes les actualités

Toutes les actualités

  • Rennes : Un Noël comme en famille avec les petits frères des Pauvres

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 28/12/2016
    Les petits frères des Pauvres organisait ce midi à Rennes leur traditionnel repas de Noël. Une cinquantaine de bénévoles s'est chargée de tout: le transport, le service, l'animation pour environ 70 personnes âgées, pour la plupart seules.

    "Nos enfants sont tellement gâtés, je me suis dit qu'il fallait donner un coup de main", souligne une nouvelle bénévole. Adèle a 95 ans et elle est depuis longtemps seule. Elle apprécie ce moment d'amitiés et de chaleur humaine : "Cela me ressource!"

    Brigitte Hug - France Bleu Armorique - 24 décembre 2016

    En savoir plus : /nos-actions/noel.html
  • Vendôme : Noël avec les petits frères des Pauvres

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 28/12/2016
    Hier, pour le déjeuner de Noël, l'équipe vendômoise des petits frères des Pauvres s'était donné rendez-vous à la salle Paul-Martinet de Pezou pour recevoir 25 amis de l'association caritative.

    Un repas de fêtes préparé et servi aux convives par huit bénévoles autour d'Anne Janssen, responsable depuis cinq ans du groupe. L'après-midi était marquée par la venue de deux Tourangeaux qui proposaient des animations musicales avec danses et bons mots.

    La Nouvelle République - 26 décembre 2016

    En savoir plus : /nos-actions/noel.html
  • A Levallois, un Noël pour briser la ''pauvreté du lien social''

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 26/12/2016
    Elles sont arrivées sur leur 31 aux bras des bénévoles qui les suivent au quotidien, s'aidant d'une canne ou d'un déambulateur: une centaine de personnes âgées isolées ont pu partager samedi un peu de la chaleur de Noël à Levallois, autour d'un déjeuner organisé par les petits frères des Pauvres.

    Lien pour la vidéo >> https://youtu.be/DYSyZz7kpjY

    "On fait partie des encombrants !", ironise l'une des convives, penchée sur sa canne, en entrant dans le pavillon des fêtes de Levallois-Perret, une grande salle tout en verre nichée au milieu d'un square. Les tables sont nappées, fleuries, les menus joliment imprimés, et des dizaines de bénévoles s'affairent pour que cette fête, comme un point d'orgue de leur action, soit réussie.

    Comme l'année dernière, l'association Petits frères des Pauvres a réuni des personnes âgées de plusieurs villes des Hauts-de-Seine: Levallois, Colombes, Clamart, Clichy... Des communes plutôt aisées. "Ici notre plus gros souci, c'est la pauvreté du lien social, même s'il y a aussi cette problématique typiquement urbaine qui est la paupérisation des retraités à domicile", explique Olivier Février, vice-président banlieue et Ile-de-France pour l'association fondée en 1946.

    La priorité, c'est donc de briser la solitude: célibataires, veuves ou veufs "dont certains ne voient que leurs aides à domicile, leur médecin, ou les commerçants pour ceux qui peuvent encore sortir", poursuit-il.

    Afin de reconstruire un "tissu familial", les bénévoles viennent leur rendre visite chez eux plusieurs fois par semaine, organisent des goûters quotidiens dans les locaux de l'association, des anniversaires, des sorties à la mer.... et chaque année, ce déjeuner de Noël.

    "Le repas de Noël, c'est la base, affirme Olivier Février. C'était d'ailleurs la première action d'Armand Marquiset", le fondateur des Petits frères des Pauvres, association laïque qui aide plus de 35.000 personnes âgées isolées ou en précarité à travers le pays.

    Noël avec les petits frères des Pauvres de Levallois

    - 'Des fleurs avant le pain' -

    Tous les ans, 16.000 personnes bénéficient de réveillons et repas organisés pour les fêtes de fin d'année par l'association, dont la devise est: "des fleurs avant le pain".

    Isbergue, 83 ans, n'a même pas regardé le menu en s'asseyant. "Je viens pas pour manger, ni pour boire, mais pour être ensemble ! " dit-elle. Veuve et divorcée depuis des années, elle se retrouve seule à Noël: "sur mes huit enfants, il n'y en a plus qu'un seul qui me parle, et cette semaine il est parti à l'île Maurice", raconte-t-elle, amère, en évoquant des querelles d'héritage.

    "Je m'étais bien marré l'année dernière alors je suis revenu", se réjouit Jean-Etienne, son voisin de table, un ancien artiste qui a signé l'affiche culte des "Tontons flingueurs" il y 50 ans. "Et pourtant en vieillissant, je deviens agoraphobe, mes problèmes de santé (arthrose, ostéoporose) m'isolent", témoigne cet homme grand et très élégant.

    Gisèle, 86 ans, est sortie de sa maison de retraite pour fêter Noël ici. "C'est plus gai. J'ai du mal à m'adapter à la maison de retraite, on n'y voit que des vieilles mémés, ça déprime !", rigole-t-elle. Son cas n'est pas si singulier: "nous suivons plusieurs personnes dans les maisons de retraite car les personnes peuvent s'isoler elles-mêmes", fait valoir Olivier Février.

    Sur un fond musical "live" assuré par deux musiciens bénévoles, la salle s'anime. Les bénévoles aident parfois à la conversation pour les plus isolés ou les plus physiquement dépendants.

    Marie-Hélène, 45 ans, est l'une des 11.000 bénévoles de l'association. Salariée d'une agence de voyage, elle rend visite chaque semaine à une personne âgée. " Ca me fait sortir d'un monde très matériel, du stress: je réalise à quel point des personnes sont mises de côté... ça recentre sur l'essentiel. Et quand une +P.A.+ (personne accompagnée, c'est notre petit jargon), nous ouvre grand les bras en nous voyant arriver, c'est notre récompense".

    AFP - La Croix - 24 décembre 2016

    En savoir plus : /nos-actions/noel.html
  • Vénissieux - Les petits frères des Pauvres fêtent Noël avec des personnes isolées

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 26/12/2016
    360 personnes de plus de 50 ans, isolées et en situation de précarité et résidant dans l’agglomération lyonnaise, ont été accueillies dimanche 25 décembre 2016 à Vénissieux, dans le Rhône, au repas de Noël des petits frères des Pauvres.

    Noël : l'occasion de se retrouver en famille ou entre amis. Pour certains c'est aussi l'occasion d'aider son prochain sous le signe du partage.

    Accompagner au quotidien les personnes isolées aux revenus modestes, c'est la mission des petits frères des Pauvres. Une mission qui prend tout son sens le 25 décembre. Pour l'occasion, l'association  a donc décidé d'organiser un grand repas de Noël convivial pour les personnes de plus de 50 ans isolées.

    Au menu : "foie gras avec un confit d'oignons et des pommes au beurre. Puis, un suprême de pintade avec des patates."

    Près de 1200 bénéficiaires en Auvergne Rhône-Alpes

    Au total, plus de 400 personnes dont 360 personnes dans le besoin se sont réunies pour partager ce moment ensemble. "A chaque table, il y aura des bénévoles pour permettre aux personnes de s'exprimer, pour leur permettre d'être en lien les unes avec les autres", explique Claire Bocquet, présidente des petits frères des Pauvres de la région Auvergne - Rhône-Alpes.  

    Dans l'ensemble de la région, près de 1200 personnes ont pu profiter de la solidarité des petits frères des Pauvres grâce à l'aide de 900 bénévoles. 

    Voir le reportage de Jennifer Baïa, Pierre Lachaux avec :

    • Danièle, bénéficiaire Les petits frères des Pauvres
    • Jacqueline Emery, bénévole
    • Thomas Sardou, chef
    • Marie-Laure Levanel, bénévole
    • Mohamed, bénéficiaire Les petits frères des Pauvres
    • Monette, bénéficiaire Les petits frères des Pauvres
    • Claire Bocquet, présidente les petits frères des Pauvres Auvergne - Rhône-Alpes

    France 3 Rhône-Alpes - Cyrielle Cabot - 25 décembre 2016

    En savoir plus : /nos-actions/noel.html
  • Noël solidaire dans un hôtel de luxe grâce aux petits frères des Pauvres

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 26/12/2016
    En ce jour de Noël, les bénévoles de l'association les petits frères des Pauvres ne pouvaient laisser les personnes isolées.Menu de fête, coupe de champagne et même concert leur ont été offerts. C'est au restaurant du luxueux hôtel du Mariott qu'ils ont été reçus et qu'ils ont pu, l'espace d'un instant, oublier leur solitude. L'organisation a demandé deux à trois mois de préparation.

    Reportage Selha Bougriou et C. Jean-Pierre pour BFMTV - 25 décembre 2016

  • Dijon - Des repas de Noël livrés aux domicile des personnes âgées

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 26/12/2016
    Pour que tout le monde ait un repas de fête, les petits frères des Pauvres proposent un réveillon solidaire et des distributions de plateau aux personnes âgées qui ne peuvent pas sortir de chez elles.


    Des repas de Noël livrés aux domicile des personnes âgées à Dijon

    Terrine océane sauce aux herbes fraîches, suprême de volaille au jus de morilles accompagné de son flan de légumes et châtaignes... Un vrai menu de fête, mais également des cadeaux, le tout livré à domicile des personnes âgées.

    L'association visite, mais elle reçoit également. Ce samedi soir, à la salle Notre-Dame ils seront 65 convives, bénéficiaires et bénévoles, assis à la même table, teintée de l'esprit de Noël.

    France3 Bourgogne - 24 décembre 2016

    En savoir plus : /nos-actions/noel.html
  • Perpignan : un repas et ''du bonheur'' pour Noël

    Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres

    Le 26/12/2016
    Lutter contre la solitude des personnes âgées, c'est la mission des petits frères des Pauvres. samedi midi à Perpignan, personnes âgées et bénévoles ont partagé un repas de Noël. Au menu : foie gras, lotte et assiette gourmande.

    Personnes âgées et bénévoles de l'association les petits frères des Pauvres ont partagé un repas de Noël, samedi midi, à Perpignan.

    Un reportage d'Alain Sabatier et Frédéric Savineau


    Perpignan : les petits frères des Pauvres offrent un repas et "du bonheur" pour Noël

    "J'ai pris du bonheur pour un mois"

    Ginette s'est mise sur son 31 pour fêter Noël avec ce repas offert par les petits frères des Pauvres, une association qu'elle fréquente depuis deux ans. 27 % des personnes de plus de 75 ans souffrent d'isolement. 
    "C'est triste d'être toute seule (...) et aujourd'hui, c'est merveilleux, j'ai pris du bonheur pour un mois.", sourit Ginette.

    Une association autonome

    Une quarantaine de bénévoles dans les Pyrénées-Orientales accompagne tout au long de l'année environ 70 personnes âgées isolées. L'association a été fondée en 1946 sur des principes laïques et apolitiques. Elle est autonome et fonctionne grâce aux dons et legs de particuliers sans aucune aide de l'Etat.

    8 délégations en Languedoc-Roussillon

    Les activités de l'association les petits frères des pauvres reprendront début janvier avec le traditionnel partage de la galette des rois. 
    L'association dispose de 8 délégations en Languedoc-Roussillon.

    • Béziers, Sète, Frontignan, Montpellier (34)
    • Carcassonne (11)
    • Nîmes (30)
    • Perpignan (66)
    • Quillan (11)

    Reportage de Zakaria Soullami - France3 Languedoc-Roussillon - 25 décembre 2016

    En savoir plus : /nos-actions/noel.html
  • Merci à tous les bénévoles qui ont répondu présents pour Noël 2016

    De belles fêtes pour nos aînés démunis !

    Le 23/12/2016
    Grâce à votre solidarité, les personnes âgées les plus démunies ne sont pas seules à Noël. Plus de 2 000 bénévoles se sont mobilisés pour que Noël ne soit pas un jour comme les autres pour 15 000 personnes âgées isolées.

    Depuis 1946, les bénévoles réguliers, les volontaires d'un soir et les personnes les plus démunies se retrouvent les 24 et 25 décembre autour d'un repas de fête et d'exception pour célébrer Noël ensemble.

    Les petits frères des Pauvres n'oublient pas ceux qui ne peuvent se déplacer, ils vont à leur rencontre, à leur domicile, dans les résidences collectives, à l'hôpital, avec des colis de Noël : les bénévoles apportent un coffret-repas de Noël sans oublier d'y glisser un petit cadeau.

    Noël, c'est la période familiale par excellence, pour ceux dont la solitude est criante à cette période, les petits frères des Pauvres tachent de recréer cette atmosphère conviviale, fraternelle et joyeuse.
    Voilà pourquoi, fondant notre action sur la continuité et la fidélité, les petits frères des Pauvres attachent tant d'importance depuis 70 ans à fêter Noël avec les personnes accompagnées tout au long de l'année en les entourant plus particulièrement les 24 et 25 décembre.

    Tout est mis en œuvre pour ce moment soit merveilleux pour chacun.

    En savoir plus sur les réveillons ⏵ Retour sur les fêtes de Noël

    Faites un don pour les fêtes de fin d'année

    Depuis 70 ans, les petits frères des Pauvres agissent en faveur des personnes âgées en détresse. En plus de leurs actions tout au long de l'année, ils organisent tous les ans des réveillons fraternels pour que Noël n'oublie personne.

    De novembre à décembre, les petits frères des Pauvres organisent les préparatifs pour plus de 15 000 réveillons.
    Par un don au moment des fêtes, vous illuminez la vie d'une personne âgée isolée.

    >> Vous pouvez continuer à nous soutenir.

  • AG2R LA MONDIALE Languedoc Roussillon subventionne les réveillons de Noël du Languedoc

    Le 22/12/2016
    Aujourd'hui, 22 décembre, Stéphane LE ROUX, Directeur régional et Frédéric SOULIER, Responsable du Développement de l’Action sociale chez AG2R La Mondiale Languedoc Roussillon ont remis à Montpellier un chèque de 3400€ aux petits frères des Pauvres à l'occasion des fêtes de Noël, en présence des bénévoles et des personnes accompagnées de Nîmes, Montpellier, Frontignan et Béziers.

    Une rencontre empreinte de reconnaissance au cours de laquelle Jeannine, 86 ans, et Odette, 91 ans ont pu témoigner des merveilles vécues aux côtés des bénévoles.

    Un grand merci à M. Stéphane Le Roux dont le témoignage de gratitude pour l’engagement quotidien des bénévoles dans la lutte contre l’exclusion de nos aînés est allé droit au cœur des bénévoles présents.

    " Chers amis des petits frères des Pauvres, Chers partenaires du groupe AG2R la Mondiale,

    Aujourd’hui, c’est Noël avant l’heure.

    Depuis 70 ans, les petits frères des Pauvres font de Noël un moment de joie pour les personnes âgées isolées. En 2015, 16 700 personnes âgées isolées ont vécu un réveillon ou un repas organisés à l’occasion de Noël et 6 560 colis ont été apportés grâce à l’investissement de nombreux bénévoles.

    Sur notre territoire, cette organisation mobilise également de nombreux bénévoles à Nîmes, à Montpellier, à Frontignan, à Sète et à Béziers, mais elle nécessite aussi des moyens financiers.
    C’est pour cela que nous comptons sur la générosité de toutes les personnes engagées à nos côtés.

    Je tiens ici à saluer la belle initiative prise par la restauratrice du restaurant LE POISSON ROUGE à Frontignan qui, il y a 2 jours, a offert à 40 personnes accompagnées et leurs bénévoles un somptueux repas de fin d’année dans leur établissement avec vue sur mer.

    Aujourd’hui, c’est AG2R La Mondiale Languedoc-Roussillon qui nous offre un cadeau qui n’a pas de prix.
    Grâce à vous, ce sont près de 170 personnes âgées qui vont pouvoir célébrer Noël lors d’un réveillon chaleureux. Entourées des bénévoles avec lesquels elles ont tissées de vrais liens d’amitié, elles vont partager un bon repas dans une atmosphère de musique et de fête, comme nous aimons le faire en famille.

    L’engagement social d’AG2R est fort, important. Votre slogan « le contraire de seul au monde » prend aujourd’hui tout son sens. C’est bien cela que vous concrétisez cette année à nos côtés. En nom des petits frères des Pauvres, je tiens à vous remercier chaleureusement et remercier l’ensemble de vos commerciaux qui ont relevé le challenge permettant d'offrir ces réveillons aux petits frères des Pauvres de notre territoire. Un grand merci pour votre générosité.

    A chacun de vous, à chacun de nous, je souhaite de belles fêtes de fin d’année ».

    Emmanuel Guary, Adjoint de direction régionale – 22 décembre 2016

  • La solitude, c’est une souffrance

    Solidarité

    Le 21/12/2016
    Visite avec les petits frères des pauvres libournais, association qui donne de son temps aux autres.

    Dans la cuisine de son petit appartement, un patchwork de photos encadrées du " Ranch ". Le nom donné à la maison dans laquelle Fernande a " construit " sa vie, à Lalande-de-Pomerol. " Une maison en bois magnifique, dit-elle. Je vivais. " Une vie qu’elle a dû quitter en 2008 après le décès de son époux. Un déracinement, après 40 années au village. Depuis, Fernande, 86 ans, vit à la ville, à Libourne.

    Seule.

    Avec une histoire familiale douloureuse, les quelques liens qui lui restent se sont distendus. Fernande fait partie de ces cinq millions de Français qui sont dans une situation d’isolement (1), un million de plus qu’en 2010. Si les facteurs aggravants sont multiples (lire par ailleurs), l’âge en est un déterminant. Les personnes âgées sont, sans surprise, les plus concernées. " C’est très dur, la solitude, vous savez. On ne peut pas se figurer à quel point c’est une souffrance ", dit-elle.
    À ses côtés, Marie-Claude écoute bienveillante. Elle est sa " confidente ". Trois ans que cette bénévole de l’association Les petits frères des Pauvres de Libourne vient la voir, chaque mardi. Le " toc-toc " à la porte, Fernande l’attend. " De la chaleur humaine ", glisse-t-elle. Pour une heure ou deux, voire l’après-midi quand le temps file. Une parenthèse dans le quotidien, comme peut l’être le passage des infirmières. " Elles font ce qu’elles peuvent mais elles n’ont pas beaucoup de temps ", sou- ligne Marie-Claude, elle-même infirmière à la retraite. C’est de cette frustration de ne pouvoir passer plus de temps auprès des patients que lui vient son engagement. " Je le rattrape maintenant. Écouter les personnes âgées, c’est passionnant. " Comme Fernande, combien sont-ils à souffrir d’un sentiment de solitude à Libourne et ses environs ? " C’est difficile à estimer. Vous pouvez, par exemple, être socialement inséré et vous sentir très seul ", constate André Nèble, directeur adjoint du Centre communal d’action sociale (CCAS) libournais. " C’est une problématique au coeur de nos préoccupations."

    Ateliers intergénérationnels, portage des repas, cantine solidaire, manifestions, repas de Noël… la liste des réponses apportées sur le territoire est multiple, comme les situations et les profils des personnes en souffrance. " On s’appuie sur un tissu associatif au maillage crucial. Il permet de croiser les informations et d’éviter d’oublier une personne dans son coin ", note Annie Pouzargue, présidente du CCAS. " Il est impossible de travailler seul, confirme Jacques Noël, président à Libourne des petits frères des Pauvres. Sinon, on en revient à la solitude. " Selon lui, " il faut des indicateurs ". Médecins, infirmiers, pharmaciens, peuvent parfois alerter l’association d’une situation précaire. " Précarité et solitude, c’est lié ", constate-t-il.

    L’association oeuvre sur le Libournais grâce à sa cinquantaine de bénévoles.

    Quand ce ne sont pas des visites, ce sont des coups de mains pour les tâches administratives, des coups de pouce pour remplir le frigo, des séjours ou simplement un moment d’accueil dans les locaux nouvellement investis au 42 cours des Girondins.

    Prisonniers du quotidien

    Dans l’une des pièces, cet après-midi-là, on y tape le carton, entre rires et discussions. " On parle des petits tracas et petits bonheurs. Ça fait du bien de libérer la parole ", explique Nicole. À 59 ans, en fauteuil roulant, elle ne peut se déplacer seule. Elle vient ici rompre la solitude, solder le cafard des derniers soirs. " Il m’arrive de ne voir personne certains jours ", lâche-t-elle. L’association lui a offert en juin dernier une sortie à Paris. La première fois qu’elle sortait réellement de sa " prison du quotidien ".

    Une respiration.

    " J’avais le coeur et l’esprit légers, je ne pensais à rien ", dit-elle, se disant infiniment redevable envers les bénévoles. Avant d’ajouter : " Des fois, vous avez juste besoin d’une épaule."

    Arnaud Bertrand - Sud Ouest - 21 décembre 2016

    (1) www.credoc.fr/pdf/Rapp/R242.pdf

    Envie de rejoindre l'équipe bénévole de Libourne ?

    Complétez le formulaire d'inscription

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>

Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir

Rapport annuel 2016 des petits frères des Pauvres