Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > Toutes les actualités

Toutes les actualités

  • Bilan du 1er octobre 2009 - ''Les fleurs de la fraternité'' une opération couronnée de succès

    Offrir une fleur à une personne âgée isolée, c'est partager un moment de bonheur.

    Pour une première, les petits frères des Pauvres ont distribué 30 000 roses dans plus de 80 villes en France et à l'étranger à l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées.

    Des roses symboles de fraternité

    Sur les marchés, devant les maisons de retraite..., les salariés et bénévoles des petits frères des Pauvres se sont mobilisés pour sensibiliser les passants aux conditions de vie des personnes âgées isolées et souffrant de précarité.
    C'est avec enthousiasme que les personnes interpelées ont accepté d'aller remettre une rose à une personne âgée et de se faire le relais de notre action.

    Nos politiques le disent avec des fleurs !

    Les petits frères des Pauvres ont également invité des élus et personnalités politiques à se joindre à l'opération.
    C'est ainsi que Nora Berra, Secrétaire d'Etat aux Aînés, et deux membres de son cabinet sont venus échanger avec notre président Michel Chegaray et notre secrétaire général Jean-François Serres. Nora Berra a rejoint le stand des fleurs de la fraternité sur le marché de la Bastille à Paris, puis s'est rendue au domicile d'une personne accompagnée et lui a remis une fleur.
    Cette première rencontre, qui s'est déroulée dans un climat très positif, sera suivie de contacts plus institutionnels.

    Merci à vous tous qui avez contribué à la réussite des "fleurs de la fraternité".

    En savoir plus : http://www.lesfleursdelafraternite.org
  • Tricotons un monde meilleur

    Le 25/09/2009
    Notre traditionnelle opération de partenariat avec Innocent recommence cet automne 2009.

    Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez vous remettre à vos aiguilles !
    Nous avons besoin de plusieurs milliers de bonnets d'ici la fin de l'année.

    Pour en savoir plus sur l'opération Tricothon.

  • Enquête nationale sur les accompagnements des personnes en fin de vie

    La Fraternité « Accompagnement des personnes malades » a été missionnée par l'Assemblée Générale des petits frères des Pauvres en juin 2008 pour diffuser, au sein du réseau, des repères qui permettraient d'améliorer les accompagnements au moment de la fin de la vie.
    Pour ce faire, la Fraternité a choisi de démarrer ce travail à partir des expériences et des témoignages des acteurs de terrain concernés.

    Dans ce sens, un questionnaire a été diffusé courant 2009 à l'ensemble des entités du groupe pour interroger des bénévoles et des salariés : leurs vécus, leurs difficultés, leurs satisfactions, ce qui est aidant, ce qui est éprouvant, les besoins émergents, etc.

    95 questionnaires ont été dépouillés desquels il ressort les informations principales suivantes :

    • Les trois difficultés majeures exprimées sont : la peine (57 %), l'attachement (48 %), l'impuissance (45 %). D'autres difficultés comme le sentiment d'échec, le choc, la culpabilité sont peu nommées et la solitude des accompagnants n'apparaît pas comme une difficulté importante : moins de 10 % des accompagnants en effet se sentent seuls.
    • Les satisfactions émergentes sont : accompagner jusqu'au bout (54 %), le sentiment d'utilité (51 %), le lien affectif (46 %), le sens de mon engagement (46 %), l'authenticité de la relation (41 %), l'enrichissement (41 %), la leçon de vie (38 %).
    • Ce qui a été aidant : le lieu est cité comme aidant pour 66 % des réponses. Viennent ensuite : l'expérience personnelle et /ou professionnelle (56%), la qualité de la relation avec la personne (52%), l'échange avec d'autres (49%), la continuité de l'accompagnement (41%).
    • Ce qui a été éprouvant : on retient : la confrontation à la souffrance (43 %), la confrontation à la dégradation physique de la personne (42%) et l'absence de famille (28 %).
    • Les besoins : 59 % souhaiteraient davantage de lieux et de temps d'échange spécifiques, 43 % un guide de bonnes pratiques, 36% des formations.
    • La connaissance du cadre législatif : 84 % des personnes ne connaissent pas le cadre législatif propre aux soins palliatifs. Si les perspectives d'avenir à donner à ces réponses sont encore en cours de réflexion, on peut d'ores et déjà annoncer la formalisation très probable d'un guide des bonnes pratiques diffusable à l'ensemble du réseau à moyen terme.

  • Les fleurs de la fraternité - édition 2009

    Le 1er octobre, dites-le avec des fleurs !

    Parce que… Passer du temps avec une personne âgée, c'est précieux. Peu importe le temps que l'on passe avec la personne âgée, l'important c'est le moment de partage.
    Une fleur est un symbole universel d'attention, d'amour et de fraternité. La solidarité passe par la beauté, la gratuité du geste et l'attention portée à l'autre.
    « Les fleurs de la fraternité », c'est une journée conviviale dédiée aux personnes âgées pour sensibiliser la population aux conditions de vie et au respect des droits des personnes âgées.

    De plus en plus de personnes âgées souffrent de solitude et de pauvreté.

    • + de 10 millions c'est le chiffre de personnes de plus de 65 ans en France, soit 16 % de la population française.
    • D'ici à 2030, 28 % des personnes seront âgées de plus de 65 ans.
    • Toujours, selon l'Insee en 2050 un habitant sur trois serait âgé de 60 ans ou plus, contre un sur cinq en 2005.

    Les conditions de vie des personnes âgées sont déjà dégradées, ainsi plus de 600 000 d'entre elles reçoivent une allocation de solidarité et vivent avec 677 € par mois, revenu en dessous du seuil de pauvreté fixé à 817 €.

    Depuis 63 ans, accompagner ceux « qui manquent du nécessaire » est la première mission des petits frères des Pauvres.

    Tous les jours, les petits frères des Pauvres sont confrontés à des situations de précarité et d'isolement de plus en plus criantes en France. En 2008, ils ont reçu près de 4 000 nouveaux signalements.

    En 2008, les petits frères des Pauvres accompagnent plus de 8100 personnes, soit 6 % de plus qu'en 2007.

    Le 1er octobre grâce à l'opération « Les fleurs de la fraternité » vous pouvez vous aussi participer et entrer en relation avec une personne âgée

    Offrir une fleur à une personne âgée et suivre le précepte de notre fondateur Armand Marquiset « Des fleurs avant le pain », c'est le geste symbolique que vous pouvez faire le 1er octobre.

    Où et quand participer aux « fleurs de la fraternité »

    Pour vous associer aux « fleurs de la fraternité », il suffit de vous rendre sur les lieux de distribution des fleurs le 1er octobre, les bénévoles vous accueilleront et vous remettront gratuitement une fleur qu'à votre tour vous offrirez à une personne âgée souffrant de solitude ou de pauvreté.

    Vous êtes solidaire mais les lieux de distribution sont loin de chez vous : déposez une fleur et un mot de soutien ou une pensée pour une personne âgée de votre connaissance dans notre jardin fleuri virtuel.

    Pour tout savoir sur cette opération, visitez notre site : www.lesfleursdelafraternite.org

  • La Fondation des petits frères des Pauvres a reçu le prix de la Fondation Louis D. - Institut de France

    Ce Grand Prix humanitaire a été décerné le mercredi 10 juin 2009 sous la coupole de l'Institut de France pour le projet de création d'une maison relais rue de la Chine dans le 20ème arrondissement de Paris.

    Remise du grand prix humanitaire Louis D. à la Fondation des petits frères des PauvresLa Fondation des petits frères des Pauvres, reconnue d'utilité publique, a pour mission de procurer aux personnes âgées ou en situation de précarité des logements adaptés à leurs besoins, et à des conditions compatibles avec leurs ressources. La maison relais de la rue de la Chine permettra d'offrir aux personnes accompagnées par les petits frères des Pauvres, un hébergement durable mais à caractère transitoire dans l'attente d'une solution définitive.

    Remis par Michel Albert, Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques, à l'Institut de France, ce prix d'un montant de 750 000 € permettra à 23 personnes actuellement en grande détresse de quitter un hôtel n'offrant qu'une petite chambre de 8m2 pour un studio indépendant disposant de tout le confort nécessaire.

    Lire la proclamation du Prix humanitaire de la Fondation Louis D. par Monsieur Michel Albert.

    Communiqué de presse

    Fondation Louis D. – Institut de France
    Un Prix pour récompenser et encourager l'action et le dévouement de la Fondation des petits frères des Pauvres (PDF 135 Ko)

Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir

Rapport annuel 2016 des petits frères des Pauvres