Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > Toutes les actualités

Toutes les actualités

  • Donnez un peu de votre temps à ceux qui sont malades, devenez bénévoles d'accompagnement

    Une réalité sociale qui interpelle

    Chaque personne est unique, digne d'être respectée pour elle-même quelle que soit sa condition physique, psychologique ou sociale. Or aujourd'hui, vieillards et malades sont trop souvent marginalisés, exclus ou considérés comme mort avant l'heure. Confiés aux bons soins exclusifs de professionnels, ils sont amenés à vivre des mois parfois des années, isolés à domicile ou dans les institutions spécialisées. Cette indifférence sociale engendre de grandes souffrances pour ceux qui en sont l'objet et une forte culpabilité pour l'entourage.

    La réponse des petits frères des Pauvres

    Face à cette réalité, le projet d'accompagnement de l'association suscite et favorise des rencontres entre bénévoles et personnes fragilisées par la maladie grave et l'approche de la mort. Les liens créés aident le malade à garder une certaine qualité de vie sociale.
    Des hommes et des femmes de tous âges et de toutes cultures ayant le souci de l'autre, adhèrent à cette cause et choisissent d'offrir une présence et une écoute à ceux qui sont éprouvés par l'âge, l'isolement ou la maladie. Dans le plus grand respect à l'égard des convictions philosophiques et religieuses, les accompagnants bénévoles se rendent proches des malades et des familles qui le désirent. Ils les épaulent et les réconfortent. Cet esprit d'accompagnement se développe au domicile des malades ou à l'hôpital, à Paris et en proche banlieue, en collaboration et en complémentarité avec la famille et les soignants, dans la reconnaissance du rôle de chacun.

    L'accompagnement à domicile : la personne malade appelle directement l'association ou elle est signalée par un soignant, un travailleur social, un membre de la famille, un ami…
    L'association écoute la demande puis décide d'une visite d'évaluation afin de vérifier la pertinence d'un accompagnement bénévole pour la personne signalée. Nous la rencontrons à son domicile et nous définissons ensemble les actions à entreprendre ainsi que les modalités de notre présence. Nous cherchons toujours à intervenir en concertation et en complémentarité avec les professionnels de la santé et les services sociaux impliqués dans l'accompagnent.

    L'accompagnement à l'hôpital : nous accompagnons les personnes malades en partenariat avec les équipes soignantes et les responsables institutionnels. Nos actions s'inscrivent dans le cadre de conventions passées avec les établissements et s'intègrent à leur projet de service.

    Qu'est-ce qu'accompagner ?

    Etre présent à l'autre

    • Reconnaître la personne et l'accepter dans ce qu'elle a d'unique, la respecter dans sa dignité et sa part de mystère.
    • Etre son interlocuteur et son témoin.
    • Valoriser ce qu'elle vit, l'aider à découvrir ses potentiels, lui permettre d'exprimer ses désirs et aspirations profondes, l'écouter sans la juger.
    • Marcher à ses côtés en respectant son rythme, s'ajuster constamment à ses besoins.
    • L'aider à se prendre en charge, la laisser libre dans ses choix.
    • La considérer comme un être toujours en devenir.

     

    Agir ensemble

    • Se concerter avec les partenaires professionnels dans un esprit de complémentarité.
    • Associer l'entourage familial, les réseaux amicaux et le voisinage des personnes.
    • S'engager dans un travail d'équipe entre bénévoles et salariés au sein de l'association.

     

    Soutenir dans la durée et la fidélité

    Accompagner dans la durée les personnes déplacées entre leur domicile, l'hôpital ou les établissements d'hébergement collectif.

    Appel à bénévoles

    Dans une société qui a tendance à exclure la vieillesse, la maladie, la mort, et où de plus en plus de personnes âgées vivent seules, l'association veut agir et se donner les moyens d'aller au devant des plus pauvres. Nous avons donc besoin de bénévoles pour mener à bien de nouvelles perspectives de développement des accompagnements.

    Si vous vous sentez concernés par ces souffrances, si vous avez le goût de la rencontre et si vous voulez découvrir une aventure humaine qui change la vie, rejoignez les équipes de l'«Accompagnement des personnes malades».

    Aucune qualification particulière n'est nécessaire, mais plutôt une qualité de présence, une capacité d'écoute et d'attention aux autres.

    Nous vous proposons des formations adaptées, nous vous assurons le soutien d'une équipe professionnelle et un cadre éthique rigoureux.

    Contactez-nous au : 01 48 06 45 00 ou déposez votre candidature bénévole en ligne

    Fraternité Accompagnement des personnes malades

    Les chiffres 2009

    Accompagnement à domicile

    • 91 personnes ont été signalées et 74 % d'entre elles vivent seules.
    • 25 bénévoles ont accompagné 37 personnes malades majoritairement de pathologies cancéreuses.

    Accompagnement à l'hôpital

    • Plus de 1 200 personnes hospitalisées ont été accompagnées.
    • Les bénévoles sont présents dans divers hôpitaux parisiens et proche banlieue : Saint-Louis, Saint-Antoine, Puteaux, Fresnes.
  • 2010, Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

    L'Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale a été officiellement lancée en France le 18 février par le Haut commissaire Martin Hirsch et en présence du Commissaire européen pour l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion. Cette journée a été l'occasion pour le gouvernement français et l'ensemble des acteurs concernés de renouveler leur engagement et leur motivation en faveur de la lutte contre la pauvreté.

    Les objectifs tout au long de l'année 2010 sont :

    • continuer à la réalisation de l'objectif nationale de réduire la pauvreté d'1/3 en 5 ans,
    • de sensibiliser la population française aux enjeux de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale pour une cohésion sociale renforcée,
    • de renforcer l'appropriation, par l'ensemble des acteurs et en particulier les personnes défavorisés, des actions mises en œuvre au niveau national et européen pour lutter contre la pauvreté,
    • renforcer les échanges entre états membres de l'EU.

    Dans le cadre de cette année 2010, un appel à projets a été lancé en 2009 en vue de susciter des réponses de la part de l'ensemble des acteurs.
    600 projets ont été déposés par des associations, missions locales, des conseils généraux, des entreprises d'insertion, des villes …
    68 projets ont été retenus qui relèvent de trois axes thématiques : l'accès aux droits, l'amélioration des parcours d'insertions, le développement des partenariats territoriaux. D'ampleur locale, nationale ou européenne, les projets sont issus de l'ensemble du territoire.

    La journée de clôture de l'année européenne à l'automne prochain sera l'occasion de rendre compte des avancées.

    >> télécharger le communiqué de presse : 2010, Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

    >> télécharger le dossier de presse : 2010, Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

    En savoir plus : http://www.2010againstpoverty.eu/?langid=fr
  • Conférence de presse du Collectif des Associations Unies à la veille de la fin du plan hivernal et de la reprise des expulsions locatives

    A la veille de la fin du plan hivernal et de la reprise des expulsions locatives, 31 associations unies tirent la sonnette d'alarme et vous invitent à une Conférence de presse
    Mercredi 3 mars 2010, à 10 h 00
    au Centre d'hébergement Emmaüs St-Honoré,
    127, rue du Faubourg St Honoré - 75008 Paris
    (Métro « St Philippe du Roule », ligne 9)

    Dans un contexte de crise sans précédent tant sur le front du logement qu'en matière de fragilisation des ressources des ménages, la fin de la trêve des expulsions comme la fin du plan hivernal risquent de renvoyer des milliers de personnes à la rue. Pour éviter de telles catastrophes sociales, le collectif appelle à la mise en place d'une action forte et immédiate de la part des pouvoirs publics.

    Cette conférence de presse donnera également lieu à la publication du 5e baromètre trimestriel élaboré par le Collectif des associations unies pour suivre la mise en oeuvre des 100 mesures qu'il juge prioritaires et urgentes en matière de gouvernance, de prévention, d'hébergement et de logement des personnes sans abri et mal logées.


    Les 31 membres du collectif :
    Advocacy France, Association des Cités du Secours Catholique, Association Emmaüs, Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs, ATD Quart Monde, Centre d'action sociale protestant (CASP), Collectif Les Morts de la Rue, Comité des Sans Logis, Croix marine, Croix-Rouge française, Emmaüs France, Enfants de Don Quichotte, Fédération des Associations pour la Promotion et l'Insertion par le Logement (FAPIL), Fédération de l'Entraide Protestante, Fédération Française des Equipes Saint-Vincent, Fédération des Pact, Fédération nationale Habitat & Développement, Fédération Nationale des Associations d'Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS), Fédération Nationale des Associations Solidaires d'Action avec les Tsiganes et les Gens du voyage (FNASAT-Gens du voyage), Fondation Abbé Pierre, Fondation de l'Armée du Salut, France Terre d'Asile, Habitat et Humanisme, Les petits frères des Pauvres, Ligue des Droits de l'Homme, Médecins du Monde, Secours Catholique, Union Nationale des Amis et des Familles de Malades Psychiques (UNAFAM), Union des professionnels de l'hébergement social (UNAFO), Union Nationale pour l'Habitat des Jeunes (UNHAJ), Union Nationale Interfédérale des OEuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (UNIOPSS).

    Contacts presse :

    FNARS : Bernard Loye : 01 48 01 82 06
    Secours Catholique : Catherine Coutansais - Djamila Aribi : 01 45 49 73 23
    Fondation Abbé Pierre : Mighelina Santonastaso - 01 55 56 37 45 - 06 23 25 93 79
    Association Emmaüs : Anne Derycke – 01 44 82 77 43 / communication@emmaus.asso.fr

  • Vacances hors saison au bord de mer

    Le 25/02/2010
    Quelques jours à Bormes-les-Mimosas pour la toute récente équipe niçoise des petits frères des Pauvres.

    Le séjour de vacances: ce moment de fraternité qui permet à des personnes en situation de précarité de découvrir ou redécouvrir ce à quoi tant de nous aspire, fait partie des moyens fondamentaux de notre association. C'est pourquoi, il était inévitable que la nouvelle antenne niçoise des petits frères des Pauvres soit amenée à inviter les récents bénéficiaires de nos soutiens. Ce moment de rencontres permet de souder un groupe, de découvrir les participants sous un nouveau jour.
    C'est l'équipe d'Antibes plus aguerrie qui va les soutenir dans l'organisation d'un séjour d'une semaine, au début du mois de mars, mélangeant bénévoles et personnes accompagnées des deux implantations. La terrasse du GaouIl se déroulera à Bormes-les-Mimosas, dans la maison de vacances de Notre Dame du Gaou. Ce site de la côte varoise, dans la pinède, au climat méditerranéen fort apprécié en cette période de l'année.

    Nous serons donc une douzaine à partager ou faire partager ce clin d'oeil du quotidien que l'on appelle vacances.

  • 3ème Forum « Espoir Banlieues », le 9 avril à Nice Acropolis

    La jeune équipe de bénévoles niçoise sera présente

    Le 9 avril prochain se tiendra à Nice le 3eme Forum Espoir Banlieues, temps fort de débats entre les acteurs institutionnels et associatifs autour de différents aspects de la politique de la ville au plan national, sous la présidence de Fadéla AMARA, Secrétaire d'État chargée de la politique de la ville.

    Pour la 3ème année consécutive, le Forum « Espoir Banlieues » rassemblera l'ensemble des associations mobilisées sur le terrain auprès des habitants des quartiers populaires dans le cadre de la Politique de la Ville. Ce rendez-vous annuel est un moment incontournable d'échanges, de mobilisation citoyenne et de concertation pour l'ensemble de ces acteurs. C'est aussi un moment privilégié pour faire émerger de nouvelles propositions du terrain pour alimenter la dynamique Espoir banlieues engagée depuis deux ans avec les associations, les élus, les services de l'Etat et des collectivités locales, les entreprises et les habitants des quartiers populaires.
    Nous présenterons nos actions menées en Provence-Côte d'azur avec les jeunes du service civil volontaire, sur le stand 53.

    Pour participer à cette journée vous devez vous inscrire auprés des services de l'Acsé.

    Afin qu'il prenne toute sa dimension, le 3ème Forum « Espoir Banlieues » aura lieu le 9 avril 2010 au palais Acropolis, à Nice de 9h00 à 17h00.

    En savoir plus : http://www.ville.gouv.fr/?3eme-Forum-Espoir-Banlieues-le-9
  • Votre pouvoir de don

    Pour la première fois en France : une campagne de communication pour la promotion du don réunit les plus grandes associations et fondations.

    Les associations et fondations comptent de plus en plus sur les dons des particuliers pour faire face aux besoins croissants de solidarité et à la baisse des subventions.

    "Si vous voulez donner 30€ à une association ou à une fondation, donnez 90€, car l'Etat vous rembourse 60€ grâce à la déduction fiscale."

    Rendez-vous sur le site "pouvoir de don" et France générosités pour en savoir plus.

  • Bientraitance : les petits frères des Pauvres récompensés !

    Afin de valoriser les actions qui participent au mieux-être des parisiennes et parisiens âgés, la Mairie de Paris a mis en place depuis plusieurs années « les initiatives de la bientraitance ». Le troisième prix de l'édition 2009 a récompensé le travail d'une équipe de la Fraternité Paris Est.

    Jeudi 15 octobre 2009, Liliane Capelle, adjointe au Maire de Paris chargée des seniors, a remis les prix des Initiatives de la Bientraitance, destinées à repérer les actions et idées innovantes portées par les associations parisiennes, les établissements d'accueil privés ou publics. Le troisième prix a été attribué conjointement aux petits frères des Pauvres, Fraternité Paris Est et à l'EHPAD Alquier Debrousse situé dans le 20e arrondissement. Le jury a tenu ainsi à récompenser le travail coopératif mené par les deux structures, qui démontre que l'union des forces d'une EHPAD et d'une association permet d'aller vers le mieux être des résidents.

    Le partenariat repose sur le partage de valeurs communes, de respect des droits, libertés et désirs de la personne ainsi que sur une vision partagée de l'établissement en tant que lieu de vie avant toute chose.

    Le gain de 3 000 € financera un projet de séjour avec des bénévoles et des soignants, pour les résidents accompagnés.

  • 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère

    Mobilisons-nous ensemble avec et pour les plus fragiles !

    Les plus pauvres et leurs familles sont les premiers et les plus durement frappés par la crise. Il faut leur apporter une attention prioritaire pour qu'ils ne soient pas les oubliés dans ce contexte.

    Les plus pauvres et leurs familles sont les premiers et les plus durement frappés par la crise. Il faut leur apporter une attention prioritaire pour qu'ils ne soient pas les oubliés dans ce contexte.

    Les petits frères des Pauvres au sein du collectif ALERTE appellent à l'occasion du 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, à une véritable mobilisation citoyenne contre la pauvreté et le chômage.
    C'est l'affaire de tous et de chacun : dans son voisinage, son entreprise, sa famille.
    C'est l'affaire de tous les acteurs du champ social, économique et politique.

    Pour en savoir plus :
    > le communiqué de presse du collectif Alerte
    > le site : www.oct17.org

  • Bilan du 1er octobre 2009 - ''Les fleurs de la fraternité'' une opération couronnée de succès

    Offrir une fleur à une personne âgée isolée, c'est partager un moment de bonheur.

    Pour une première, les petits frères des Pauvres ont distribué 30 000 roses dans plus de 80 villes en France et à l'étranger à l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées.

    Des roses symboles de fraternité

    Sur les marchés, devant les maisons de retraite..., les salariés et bénévoles des petits frères des Pauvres se sont mobilisés pour sensibiliser les passants aux conditions de vie des personnes âgées isolées et souffrant de précarité.
    C'est avec enthousiasme que les personnes interpelées ont accepté d'aller remettre une rose à une personne âgée et de se faire le relais de notre action.

    Nos politiques le disent avec des fleurs !

    Les petits frères des Pauvres ont également invité des élus et personnalités politiques à se joindre à l'opération.
    C'est ainsi que Nora Berra, Secrétaire d'Etat aux Aînés, et deux membres de son cabinet sont venus échanger avec notre président Michel Chegaray et notre secrétaire général Jean-François Serres. Nora Berra a rejoint le stand des fleurs de la fraternité sur le marché de la Bastille à Paris, puis s'est rendue au domicile d'une personne accompagnée et lui a remis une fleur.
    Cette première rencontre, qui s'est déroulée dans un climat très positif, sera suivie de contacts plus institutionnels.

    Merci à vous tous qui avez contribué à la réussite des "fleurs de la fraternité".

    En savoir plus : http://www.lesfleursdelafraternite.org
  • Tricotons un monde meilleur

    Le 25/09/2009
    Notre traditionnelle opération de partenariat avec Innocent recommence cet automne 2009.

    Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez vous remettre à vos aiguilles !
    Nous avons besoin de plusieurs milliers de bonnets d'ici la fin de l'année.

    Pour en savoir plus sur l'opération Tricothon.

Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Rapport annuel 2017 des petits frères des Pauvres