17 octobre journée mondiale du refus de la misère

19 octobre 2010
articles les plus récents
  • 17 septembre 2020
    Pour son nouveau film, Michèle Laroque affiche son soutien à la cause des personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 10 septembre 2020
    Les personnes âgées, population la plus exposée au risque de suicide
    Lire l'actualité
  • 04 septembre 2020
    15ème édition de « petit bonnet, bonne action » : 555 000 petits bonnets à collecter !
    Lire l'actualité
Voir tout

Le 17 octobre 2010 a eu lieu la 24ème Journée mondiale du refus de la misère. Elle était consacrée cette année à l'expression des jeunes et sa traduction au travers des liens inter-générationnels. A Marseille, les petits frères des Pauvres et ATD Quart Monde ont œuvré, pour que des personnes vulnérables contribuent elles-mêmes à l'organisation et à l'animation.

Cet événement a été, pour les jeunes et leurs familles, une belle occasion de se réunir sur le thème de la pauvreté et des moyens de la combattre. A Marseille, les associations du collectif Alerte PACA, qui oeuvrent dans le champ de la lutte contre les exclusions en Provence Alpes Côte d'Azur, agissent pour la promotion des droits fondamentaux et l'égale dignité des êtres humains. Le 17 octobre, elles ont proposé une série d'animations, ateliers et spectacles devant l'Hôtel de ville, organisés avec et pour les personnes en situation d'exclusion. En amont du 17 octobre, Une préparation tout au long de l'année Avec les plus Pauvres, Construire et Vivre le 17 octobre. Le Groupe Initiatives a été créé en mai 2010 par les petits frères des Pauvres et ATD Quart Monde, pour que des personnes vulnérables contribuent elles-mêmes à l'organisation et à l'animation du 17 octobre sur Marseille. Faire de cette journée Leur journée à partager, tel a été le fil directeur. Composé d'environ 25 personnes, bénévoles et publics des associations, se sont réunis régulièrement, pour proposer le contenu, faire des choix, écrire, se coordonner pour partager avec d'autres, la journée mondiale du refus de la misère. Dans un esprit d'échanges, tous étaient présents le 17 octobre, mettant en scène et partageant leurs réflexions et productions. Chants, théâtre et réalisations artistiques ont contribué à témoigner, au coeur d'une ambiance festive, qu'être acteur, quelle que soit sa situation, sa sensibilité et à son propre rythme, c'est Vivre. Et cela, ça se partage le 17 octobre.

Dans la même catégorie