''Accueil et Amitié Le Radeau'' rejoint pfP-AGE

11 décembre 2014
articles les plus récents
  • 02 juin 2020
    À 20 ans, ce volontaire Français est resté confiné en Irlande pour briser la solitude des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
Voir tout

Les deux associations ''Accueil et Amitié Le Radeau'' et les petits frères des Pauvres - Association de Gestion des Établissements se sont réunies en Assemblées Générales Extraordinaires le 13 novembre 2014, au 33 avenue Parmentier à Paris 11ème, pour prendre acte de leur fusion à effet de la fin de l’année 2014. Le quorum nécessaire a été largement atteint, montrant l’importance du moment. Ursula Sommer, présidente de pfP-AGE, et Philippe Le Bitoux, président du Radeau, ont soumis au vote les résolutions de mise en œuvre de cette fusion, toutes votées à l’unanimité.

C’est le résultat de plus d’un an de travail piloté par le dernier Conseil d’Administration du Radeau élu en juin 2013 qui a associé les trois composantes bénévoles ou salariées des petits frères : pfP-AGE, la Fondation et l’Association, pour solidement arrimer le Radeau aux petits frères des Pauvres sans perdre l’indispensable soutien de la DRIHL, l’autorité de tutelle du Radeau qui avait encouragé ce rapprochement. Vidéo : Historique  Accueil et Amitié Le Radeau La journée fut l’occasion de se retrouver autour de valeurs communes, rappelées par les témoignages émouvants d’Emmanuel de Fraguier, Didier Wagner, Sœur Marie-Hélène Martin et Denise Charensol, présents au démarrage et lors du développement du Radeau et de Rivages sous la direction bienveillante d’Henri Briand, de ses successeurs dont les deux responsables actuelles de structure : Yvonne Suisse  et Chantal Uwamahoro, qui ont permis la réussite de cette fusion, avec le concours précieux d’Emilie Périllon, Armelle de Guibert et Philippe Pernot. Créé en 1983 par Paul Figeac, directeur de fraternité des petits frères des Pauvres, le Radeau a géré un local d’accueil rue Dautancourt à Paris 17ème (fermé en 2010) et un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), deux structures très innovantes à l’époque pour les petits frères. Le CHRS offre aujourd’hui 45 places, dont 36 en hôtel et 9 en studios dans un immeuble loué au 26, rue Lacroix à Paris 17ème, à la Fondation des petits frères des Pauvres. En 1994, avec l’aide généreuse de la Congrégation des Ursulines de Jésus, le Radeau a créé Rivages, la première pension de famille ouverte à Paris, au 9 rue Lemercier dans le 17ème où se trouvent 18 logements accompagnés. Le président des petits frères des Pauvres, Michel Chegaray, a déclaré : « Après un parcours de trente ans pour le CHRS le Radeau et de vingt ans pour la pension de famille Rivages aux côtés des petits frères des Pauvres, ces deux structures et leurs douze salariés, nous rejoignent aujourd’hui. Je salue celles et ceux qui ont permis leur belle histoire passée et me réjouis de vos décisions qui permettront la poursuite et le développement de leurs projets au bénéfice des plus pauvres d’entre nous dans un cadre sécurisé avec l’appui renouvelé de la DRIHL dont je me félicite. Je salue le vote unanime de vos deux assemblées générales, preuve de l’important travail accompli depuis un an et demi sous la houlette du dernier conseil d’administration du Radeau que je remercie pour son implication réussie.» Philippe Le Bitoux | 20 novembre 2014

Dans la même catégorie