Bénévoles des Alpilles en formation

24 juin 2010
articles les plus récents
  • 29 octobre 2020
    Reconfinement : veillons sur les personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 28 octobre 2020
    Covid-19 : comment rendre hommage à un défunt à distance ?
    Lire l'actualité
  • 26 octobre 2020
    Les jeux vidéo, la nouvelle ordonnance pour nos aînés ?
    Lire l'actualité
Voir tout

Témoignages de bénévoles des petits frères des Pauvres des Alpilles sur la formation ''la dépression du sujet âgé'', présentée par le Dr. Odile Reynaud-Levy, Gériatre, Praticien des Hôpitaux

La dépression du sujet âgé, c'est le titre de la formation que nous avons suivie ce jeudi soir 25 mars 2010 à Chateaurenard. Un de nos engagements avec les petits frères des Pauvres, c'est aussi être ensemble pour apprendre sur la personne âgée. Merci Dr Reynaud-Levy pour votre pédagogie et la qualité de votre enseignement ; oui, la dépression touche tout le monde, en réalité, elle touche, en particulier, les personnes âgées. Et oui, la détresse des personnes âgées, c'est l'une des causes de suicide la plus élevée dans notre société ... Bien sur, ma relation avec Lucie que j'accompagne depuis maintenant un an et demi, ne va pas se transformer du jour au lendemain, mais, lorsque je lui demande comment ça va Lucie aujourd'hui ... , les mêmes mots ne disent plus la même chose. Je ne saurai qu'encourager chacun de nous, bénévoles, à partager ces moments privilégies que sont les formations avec les petits frères (des Pauvres). Mercedes La démarche d'Odile Reynaud-Levy est exemplaire : son professionnalisme et sa compétences sont magnifiés par une grande humanité et une intelligence du coeur. François Ce que je retiens de cette formation : la précision, la modestie, l'honnêteté et l'esprit d'ouverture de notre jeune médecin... elle disait franchement son point de vue, mais avec mesure et tact. Elle aurait pu parler d'un autre sujet que, j'en suis sûre, j'aurais été aussi captivée ! Aussi, j'attends qu'elle revienne, avec un autre thème ou le même, mais peut être approfondi. - La partie physiologique m'a particulièrement intéressée. Les croquis, l'influence de certains éléments (dopamine...), leur influence sur les neurones ou leur absence, tout cela, je l'ignorais. La différence entre la dépression et la situation d'une personne qui a fait le tour de sa vie , à ne pas confondre. Et comme il y a des détails qui touchent plus que d'autres, l'importance des odeurs, leur centre situé dans la zone de l'hippocampe, ne m'a pas échappée (normal, car j'ai lu un peu Marcel Proust et, comme tout le monde, je m'émeus aux odeurs venues du fond de notre enfance !). Les réflexions du médecin sur l'hypnose -trop peu commentée, faute de temps m'ont vivement intéressée. Et m'auraient presque donné envie d'entamer une formation. Bref, grâce à cette intervention, j'ai pu mettre plus de vigilance dans la visite que je fais régulièrement au Mas de Sarret, me trouvant justement en face d'une personne qui s'enfonce , et qui est paradoxalement, moins dans le refus, mais de semaine en semaine, plus inerte et désintéressée. Marie-Charlotte

Dans la même catégorie