Charmanon, une maison pour rompre l'isolement des retraités

14 août 2013
articles les plus récents
  • 18 février 2021
    Covid-19 : quand la crise sanitaire révèle l’opposition entre les générations
    Lire l'actualité
  • 17 février 2021
    3 recettes toutes simples d’un gériatre pour bien vieillir
    Lire l'actualité
  • 16 février 2021
    Un comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées lancé par le gouvernement
    Lire l'actualité
Voir tout

A la maison d'accueil de Charmanon, le mois de juillet était consacré aux séjours de vacances d'une semaine ou de quinze jours des groupes des petits frères des Pauvres.

Les retraités ont pu diposer du cadre verdoyant des lieux et même effectuer des sorties sur l'ouest lyonnais afin de profiter au mieux des beaux jours. « En août, nous reprenons notre hébergement temporaire », précise l'équipe. 16 chambres individuelles et 2 chambres doubles sont disponibles. « Nos objectifs sont de rompre la solitude et l'isolement en l'absence des familles parties en vacances. Nous assurons ainsi un relais personnalisé. On pallie les difficultés rencontrées temporairement dans la vie quotidienne au domicile »... La cuisine est faite sur place avec un encadrement  professionnel et un renfort de généreux bénévoles. Le prix est agrée par l'aide sociale. Il est de 54,51 euros la chambre individuelle et de 51,82 euros la chambre double. La maison propose également une activité jardinage adaptée aux fauteuils roulants avec des bacs surélevés. Une petite ferme permet aussi d'être proche des animaux. Renseignements : Tél. 04.78.44.83.33 ou charmanon@petitsfreresdespauvres.fr Le Progrès - mercredi 14 août 2013

Dans la même catégorie