Des fêtes solidaires à Bormes-les-Mimosas

03 janvier 2013
articles les plus récents
  • 07 août 2020
    Des animaux pour lutter contre la solitude des personnes âgées fragiles à l’hôpital
    Lire l'actualité
  • 06 août 2020
    Canicule : le téléphone, meilleur moyen de protéger les personnes âgées !
    Lire l'actualité
  • 30 juillet 2020
    Canicule : nos aînés vous révèlent 7 astuces pour se rafraîchir
    Lire l'actualité
Voir tout

C'est devenu une tradition : tous les ans, l'antenne des petits frères des Pauvres de Marseille organise un séjour dans la maison de vacances du domaine de la Ris à Notre-Dame-du-Gaou, pour fêter la nouvelle année.

Ainsi, depuis jeudi, huit personnes encadrées par quatre bénévoles se sont installées à Bormes pour une semaine dans cette demeure située à l'ombre des pins, au calme, à quelques pas de la mer. « Notre objectif consiste à accompagner les plus démunis afin de partager avec eux des moments de joie et de convivialité durant ces fêtes de fin d'année » , explique Danielle Araud, responsable du séjour. Ce type d'actions menées pendant les fêtes, s'inscrit dans l'engagement quotidien des petits frères des Pauvres. Ils sont aujourd'hui 9 770 bénévoles à être impliqués et engagés auprès des personnes âgées en difficulté dès 50 ans. » Durant leur séjour, les Marseillais ont participé à de nombreuses activités : visites du village de Bormes, de Notre-Dame-de-la-Consolation à Hyères, parcours en bateau autour des Îles d'or, promenade au marché aux puces de Cavalière, visite du musée des santons. Les dames ont, quant à elles, préparé de la confiture de gigérine pendant que les messieurs participaient à un concours de pétanque. « Nous leur demandons de participer à des ateliers pour qu'ils soient acteurs des activités, souligne Mme Araud. L'idée est de recréer le lien social. » Le dernier séjour à Bormes Le jour de l'An, un groupe de quatre personnes a rejoint Bormes pour fêter la nouvelle année avec le groupe déjà présent. Malheureusement, ce séjour risque d'être le dernier à Bormes car l'association a mis en vente la demeure qui n'est plus aux normes. Une nouvelle maison de jour les accueillera désormais à La Seyne. «Nous le regrettons car ici les personnes ressentaient un véritable dépaysement loin de la ville», déplore Danielle. Après une semaine de villégiature, les visiteurs prendront aujourd'hui, jeudi, le chemin du retour vers Marseille. B. K. Var Matin -  3 janvier 2013

Dans la même catégorie