Des fleurs pour les personnes âgées de Mazamet

08 octobre 2014
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

A Mazamet (Tarn), la journée internationale des personnes âgées du 1er octobre, a permis là aussi de rencontrer le public. Retour dans La Dépêche du Midi du 6 octobre.

Comme chaque année, l'association «Les petits frères des Pauvres» combat l'isolement des personnes âgées avec cette opération «Les fleurs de la fraternité». A cette occasion les bénévoles distribuent gracieusement une fleur à chaque passant. Celui ci s'engage à offrir à son tour cette fleur à une personne âgée. L'objectif est de sensibiliser le grand public au vieillissement et à la dépendance souvent accompagnés par de la pauvreté et surtout de la solitude. Ce geste symbolique peut permettre de consacrer un peu de temps et d'établir une relation avec des personnes isolées. Une vingtaine de bénévoles et 150 fleurs Avec sa vingtaine de bénévoles, l'association aura distribué environ 150 fleurs. Mais l'action des «petits frères des Pauvres» ne se limite pas, loin de là, à cette seule journée. Dans ses locaux de la Place Olombel, elle assure un accueil deux fois par semaine le mardi et le vendredi de 14h à 17h. Autour d'un café ou d'un jeu de société, elle offre un moment convivial qui permet de créer du lien. Un appel au bénévolat Le président René Stéfani et la trésorière Jeannette Marty ne ménagent pas leur peine mais ils aimeraient avoir davantage de bénévoles : «Nous aimerions être plus nombreux. En plus de l'accueil dans nos locaux nous assurons des visites à des personnes isolées. Nous assurons aussi un accompagnement pour des démarches administratives. Nos missions sont variées et elles demandent beaucoup de temps. Alors toutes les bonnes volontés seront les bienvenues !» Les petits frères des Pauvres : 9 place Philippe Olombel à Mazamet La Dépêche du Midi | 06/10/2014

Dans la même catégorie