Des seniors moins isolés à Strasbourg

27 octobre 2014
articles les plus récents
  • 07 août 2020
    Des animaux pour lutter contre la solitude des personnes âgées fragiles à l’hôpital
    Lire l'actualité
  • 06 août 2020
    Canicule : le téléphone, meilleur moyen de protéger les personnes âgées !
    Lire l'actualité
  • 30 juillet 2020
    Canicule : nos aînés vous révèlent 7 astuces pour se rafraîchir
    Lire l'actualité
Voir tout

Les petits frères des Pauvres ouvrent leurs portes aux personnes âgées. Rencontre au local de Cronenbourg avec le quotidien Les dernières nouvelles d'Alsace.

Le salon d'un appartement du 26, rue du Champ-de-Manoeuvre, à Cronenbourg. Trois dames et un monsieur bavardent et rigolent en buvant du café. Elles sont habitantes du quartier, lui est bénévole chez les petits frères des Pauvres. L'appartement est l'un des deux locaux de l'association à Strasbourg et accueille des personnes âgées deux fois par semaine. «Le mardi, on tchatche, on se raconte notre semaine, plaisantent Jeannette et Françoise, venues passer l'après-midi ici. Le jeudi, on fait des jeux de société.» Difficile de toucher les gens Les petits frères des Pauvres est une association créée en 1946 pour venir en aide aux démunis. Elle concentre aujourd'hui ses actions vers les personnes de plus de 50 ans, en état de précarité et isolées. Ce samedi 25 octobre, les petits frères strasbourgeois fêtent les 30 ans de leur existence en organisant des portes ouvertes à Cronenbourg et au 18 boulevard Wilson à Strasbourg. Le lendemain, bénévoles et bénéficiaires se retrouveront autour d'un dîner au pavillon Joséphine, au parc de l'Orangerie. L'une des difficultés de l'association est d'arriver au contact des gens, de leur faire accepter l'opportunité que représente la présence des autres et des bénévoles. À Cronenbourg, pas plus de six dames fréquentent le local assidûment. «J'invite souvent les gens que je croise à venir nous rejoindre. Mais ils s'imaginent que c'est une association religieuse et n'aiment pas le qualificatif «pauvres», raconte Jeannette. Françoise rit : «On devrait dire petits frères des riches, il y aurait plus de monde !». René, responsable du local de Cronenbourg, explique que l'association assure aussi des visites chez les personnes âgées: «Certaines ne peuvent pas se déplacer ou venir jusqu'ici, alors des bénévoles vont les voir chez elles.» Les petits frères des Pauvres travaillent avec des assistantes sociales pour atteindre les personnes isolées et assurent le suivi des bénéficiaires, même lorsqu'ils entrent en maison de retraite. Mais ils restent dépendants de la volonté de socialisation des gens. Ils espèrent que les portes ouvertes de samedi permettront à certains de sauter le pas. Portes ouvertes samedi 25 octobre de 10h à 16h au 18 boulevard Wilson à Strasbourg et au 26 rue du Champ-de-Manoeuvre à Cronenbourg www.petitsfreres.asso.fr  - 03 88 44 57 00. Grégoire Nartz | Les Dernières Nouvelles d'Alsace | 23/10/2014

Dans la même catégorie