Détenus âgés : une délégation japonaise en visite d'étude

09 avril 2014
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

Le 19 mars 2014, à la demande de l’Administration pénitentiaire, une équipe de 2 chercheurs d’université accompagnée d’un magistrat, 1er secrétaire de l’ambassade du Japon à Paris est venue découvrir l’expérience de douze années de bénévolat d’accompagnement à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes.

Le 19 mars 2014, à la demande de l’Administration pénitentiaire, une équipe de 2 chercheurs d’université accompagnée d’un magistrat, 1er secrétaire de l’ambassade du Japon à Paris est venue découvrir l’expérience de douze années de bénévolat d’accompagnement à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes. Leur vif intérêt s’explique par leur problématique vis-à-vis des détenus âgés précaires dans leurs prisons. Les conditions et les droits des détenus japonais sont très en retard par rapport à ceux pratiqués en France. La peine de mort par pendaison est toujours en vigueur au pays du soleil levant. Ils ont apprécié toute la démarche d’écoute et de présence des bénévoles, la formation initiale et continue (dont les groupes de parole) et le guide de repères des bonnes pratiques.

Dans la même catégorie