Devenez bénévole avec les petits frères des Pauvres ou comment profiter de son temps libre pour vivre une expérience solid...

17 septembre 2012
articles les plus récents
  • 26 novembre 2020
    C’est la 3e édition de Giving Tuesday en France, ce 1er décembre !
    Lire l'actualité
  • 24 novembre 2020
    La solitude des femmes âgées au cœur du film « Les Dames »
    Lire l'actualité
  • 19 novembre 2020
    Pour illuminer les fêtes de nos aînés, des enfants se mettent au dessin
    Lire l'actualité
Voir tout

Les petits frères des Pauvres lancent un appel à la solidarité : ils recherchent des bénévoles pour accompagner régulièrement des personnes âgées isolées, en situation de précarité ou malades.

En offrant de leur temps, les bénévoles accompagnent des personnes mises à l’écart du fait de leur âge, de leur état de santé ou de leurs conditions de vie : « Comme beaucoup, je connaissais des personnes isolées, âgées pour la plupart, à qui personne ne parlait ou ne rendait visite. J’ai eu simplement envie de leur donner un peu de mon temps… », raconte Michel, 43 ans bénévole à Lille. Le dernier rapport de la Fondation de France consacré aux «Solitudes en France» ne peut que conforter la pertinence des actions menées par les bénévoles. En effet, on constate une dégradation de la situation des personnes âgées, en particulier lorsqu’elles sont exposées à la pauvreté. La part de la population âgée de 75 ans et plus, en situation d’isolement relationnel augmente, passant de 16 % en 2010 à 21 % en 2012. Et l’isolement et la précarité peuvent aussi avoir des conséquences dramatiques. C’est dans la tranche des plus de 85 ans que l’on observe les taux de suicides les plus élevés : 40 morts par suicide pour 100.000 habitants, soit un taux deux fois supérieur à celui des 25-44 ans, d’après France Prévention suicide. Fêter un anniversaire, partager un repas, organiser des animations, mener à bien des projets ou simplement échanger quelques mots autour d’un café, voire aider aux  tâches administratives dans nos implantations,  chaque bénévole s’implique à sa façon avec la certitude de vivre une expérience enrichissante. « Le bénévolat pour moi c'est être utile, mettre en place des projets, des idées et j'ai trouvé cela chez les petits frères des Pauvres. Chacun peut y trouver sa place, quelles que soient ses compétences et ses aspirations, et chacun peut choisir son temps d'activité. Que du Bonheur à partager ! », s’enthousiasme Annie, retraitée depuis 5 ans et bénévole à Antibes. Renforcer le bénévolat d’accompagnement Les bénévoles des petits frères des Pauvres représentent des maillons essentiels dans la chaîne de la solidarité. Dans le cadre d’une équipe d’action, ils s’investissent dans une relation régulière d’accompagnement, durable et complémentaire à celle des aides à domicile. « Face à la réalité de l’isolement, au défi de la longévité et au risque d’épuisement des aidants familiaux, un programme de développement d’équipes de bénévoles d’accompagnement est une urgence sociale » explique Jean-François Serres, Secrétaire général des petits frères des Pauvres. « C’est finalement une chance pour chacun, comme une chance pour notre société toute entière, de prendre soin des plus fragiles. Ce sont eux sûrement qui vont nous inspirer pour mettre au cœur de notre société de la sollicitude, de la fraternité, plus d’humanité » poursuit-il. Les petits frères des Pauvres, « Avec les plus pauvres, vivre la fraternité ». Etre bénévole, c’est aussi participer à une vie associative riche. Les petits frères des Pauvres favorisent une vie d’équipe de qualité, conviviale et accueillante pour répondre au mieux aux besoins des personnes accompagnées. Formés régulièrement, les bénévoles sont soutenus dans leurs engagements pour les aider à rentrer concrètement dans l’action. Créés en 1946, association reconnue d’utilité publique, les petits frères des Pauvres comptent 9 700 bénévoles, 509 salariés et sont présents dans la plupart des régions françaises et dans 7 autres pays (Allemagne, Canada, Espagne, Irlande, Pologne, Suisse, Etats-Unis). Les petits frères des Pauvres sont financés à 83% par la générosité du public (soit 44 millions d’euros sur un total de 53,3 millions d’euros en 2011) et agréés par le Comité de la charte du don en confiance. >> Téléchargez le communiqué de presse :  Septembre 2012 : Devenez bénévole avec les petits frères des Pauvres ou comment profiter de son temps libre pour vivre une expérience solidaire - (PDF / 366 ko) -  >> Retrouvez les dates de réunion de nos implantations et nos différentes actions : la rentrée chez les petits frères des Pauvres

Dans la même catégorie