En Pays de Remiremont, la zoothérapie contribue à rompre l'isolement

25 juillet 2018
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

L'équipe du Pays de Remiremont organise des séances de zoothérapie. Elle nous explique la mise en place de l'action.

Soucieux de proposer des actions qui répondent aux désirs des personnes accompagnées, nous avions identifié en début d’année un intérêt quasi unanime pour les animaux. Si certaines personnes ont encore un animal, beaucoup en ont fait le deuil. Cependant, les animaux sont associés à d’agréables souvenirs comme en témoigne aussi le fait qu’elles consacrent une bonne partie de leur programme télévisé aux émissions animalières. Partant de ce constat, l’équipe a noué il y a quelques mois un partenariat avec l’Association de Zoothérapie de l’Est (AZE). Dans un premier temps, sur la base du volontariat, quelques personnes ont accepté des séances individuelles et ont reçu chez eux, un cochon d’Inde, un chien ou encore une tourterelle ! Puis dans un second temps, une séance collective a été organisée pour tous, le jeudi 31 mai, au centre de médiation animale de la commune de Plombières-Les-Bains où de nombreux animaux ont élu domicile au sein de l’EHPAD Le Clos des écureuils. Si certains étaient ravis de revoir les animaux dont ils avaient pris soin, d’autres ont découvert le principe de la zoothérapie et la joie d’être au contact de ces animaux aussi tendres et attendrissants qu’affectueux. Sur une terrasse ombragée, sont venus à notre rencontre le chien Phénomène mais aussi des cochons d’Inde, une gerbille, des poules, un chinchilla ou des lapins sans compter les chèvres ! Les plus téméraires se sont rendus dans la petite volière où les tourterelles roucoulaient de plaisir à s’installer tantôt sur la tête ou l’épaule de leurs visiteurs.

Dans la même catégorie