En vacances au Prieuré Saint-Pierre de Vertou

22 juillet 2011
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

À Vertou, propriétaires du Prieuré, Les petits frères des Pauvres y organisent des séjours de vacances pour les personnes âgées démunies.

« On reçoit des petits frères de Lille à partir de lundi, d'autres de Paris étaient là début janvier et des Marseillais viendront en septembre. La maison de vacances du Prieuré Saint-Pierre de Vertou, acquise par l'association Les petits frères des Pauvres en 1978, a une vocation nationale », souligne Lydia Micheau, responsable de la maison. Dans un cadre de choix (en bordure de Sèvre Nantaise), le Prieuré est divisé en deux parties : un espace d'accueil pour les longs séjours avec de nombreuses chambres, une salle à manger et une grande salle qui sert aux vacances à la journée. Comme pendant le reste de l'année, des bénévoles accueillent, trois jours par semaine, des personnes de plus de 50 ans, seules et dans le besoin, pour leur proposer des animations. Jeux de société et d'habileté le matin, un pique-nique (transformé en repas pour cause de pluie) et l'après-midi, une visite du Château de Goulaine et de sa fameuse serre aux papillons : le programme d'hier a réjoui les dix-huit personnes et les douze bénévoles présents. « On voit du monde, on discute, les bénévoles sont vraiment à l'écoute, témoignent volontiers les pensionnaires du jour. Et on est obligés à rien, on a toujours le choix des activités. Même le temps d'une journée, on est vraiment en vacances. » Deux séjours restent réservés aux membres de la Fraternité de Nantes : celui de juillet s'est achevé mardi, le second est programmé du 9 au 16 août. « Cela permet à des personnes âgées de l'agglomération nantaise, qui ne veulent pas partir loin, de profiter de vraies vacances », expliquent Jean-François Fauchié, l'un des bénévoles. Les séjours durent entre neuf et quinze jours : « Un temps où personnes âgées et bénévoles partagent les tâches de la vie quotidienne. » Un réseau de maisons national   L'association Les petits frères des Pauvres possède aujourd'hui vingt-six maisons de vacances, telles que le Prieuré, dans toute la France. Geneviève, 80 ans, habituée de la maison vertavienne à l'année, profite de ce grand réseau pour partir un peu plus loin chaque été : «En septembre, j'irai à Morainvilliers, en région parisienne, se réjouit-elle. L'année dernière j'ai pu partir à Damgan, dans le Morbihan, et en 2009 aux Sables-d'Olonne. J'adore ! Il y a une ambiance sensationnelle pendant ces vacances. Les participants ont des caractères différents, mais tout le monde s'entend. On vit vraiment ensemble, on partage plus.» Yvette, 69 ans, part, elle, à Lourdes, du 11 au 16 août. Elle est «impatiente ! », et cherche déjà à deviner le programme. La Fraternité de Nantes compte aujourd'hui dix-huit salariés et huit cents bénévoles, dont quatre cents actifs régulièrement. « Mais ce n'est pas encore assez, regrette Jean-François. Près d'une centaine de personnes dans le besoin, qui nous ont été signalées, sont encore en attente de bénévole. » Amandine COGNARD - Ouest-France - 22/07/2011

Dans la même catégorie