Etre bénévole d'accompagnement de personnes malades à l'hôpital, en Oncologie

31 octobre 2012
articles les plus récents
  • 18 février 2021
    Covid-19 : quand la crise sanitaire révèle l’opposition entre les générations
    Lire l'actualité
  • 17 février 2021
    3 recettes toutes simples d’un gériatre pour bien vieillir
    Lire l'actualité
  • 16 février 2021
    Un comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées lancé par le gouvernement
    Lire l'actualité
Voir tout

En ce jeudi après-midi, suivons Amélie

dans ses rencontres avec : Annick, bientôt 60 ans : « Moi aussi je récidive, mais je mets tout de mon côté pour pas y repasser », Pascal, ses gardenias et ses chardonnerets,  Samir, son  kick-boxing et son souhait de retour définitif au pays, tout en continuant d’être «là-bas soigné ». «L’intensité et la force des échanges que je peux avoir avec les patients... Dans le regard, dans leur présence à l’autre, il y a quelque chose d’une acuité, d’une vibration incroyables... Oui, j’ai été bluffée par ça, dès le premier instant de mon bénévolat ! »

Dans la même catégorie