Etre bénévole d'accompagnement de personnes malades, la nuit, à l'hôpital

11 septembre 2012
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

''Oui mais ici, à l’hôpital Jean Jaurès, ce sont d’autres frontières'' me confie Isabelle, ''et les rencontres, elles s’inscrivent souvent dans l’éphémère''

Nous sommes fin septembre, en début de soirée. Sur Paris, sans se presser, le jour commence à décliner. Nous faisons quelques pas dans rue. Une légère brise d’automne naissant fait bruisser les feuilles des arbres sagement alignés. 20 heures : nous voilà devant l’hôpital Jean Jaurès, au 9 sente des Dorées. Suivons Isabelle, pour une soirée dans l’authenticité, et rencontrons : - Evelyne, 56 ans, et sa chambre de silence, - Colette qui s’est choisie Marie, enjouée,  ''En cette vie que je vais quitter'' - Jeanine, 83 ans, ''Au-revoir ma chérie' !'' Communication Fraternité Accompagnement des Personnes Malades accompagnementdesmalades@petitsfreresdespauvres.fr Maryvonne Sendra

Dans la même catégorie