Etre bénévole d'accompagnement de personnes malades, la nuit, à l'hôpital

11 septembre 2012
articles les plus récents
  • 18 février 2021
    Covid-19 : quand la crise sanitaire révèle l’opposition entre les générations
    Lire l'actualité
  • 17 février 2021
    3 recettes toutes simples d’un gériatre pour bien vieillir
    Lire l'actualité
  • 16 février 2021
    Un comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées lancé par le gouvernement
    Lire l'actualité
Voir tout

''Oui mais ici, à l’hôpital Jean Jaurès, ce sont d’autres frontières'' me confie Isabelle, ''et les rencontres, elles s’inscrivent souvent dans l’éphémère''

Nous sommes fin septembre, en début de soirée. Sur Paris, sans se presser, le jour commence à décliner. Nous faisons quelques pas dans rue. Une légère brise d’automne naissant fait bruisser les feuilles des arbres sagement alignés. 20 heures : nous voilà devant l’hôpital Jean Jaurès, au 9 sente des Dorées. Suivons Isabelle, pour une soirée dans l’authenticité, et rencontrons : - Evelyne, 56 ans, et sa chambre de silence, - Colette qui s’est choisie Marie, enjouée,  ''En cette vie que je vais quitter'' - Jeanine, 83 ans, ''Au-revoir ma chérie' !'' Communication Fraternité Accompagnement des Personnes Malades accompagnementdesmalades@petitsfreresdespauvres.fr Maryvonne Sendra

Dans la même catégorie