Faites entrer le bonheur dans l'été d'une personne âgée

22 juillet 2010
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Pour tous ceux qui ne souhaitent pas partir longtemps, les petits frères des Pauvres proposent des vacances à la journée. Les plus beaux voyages s'effectuent parfois à côté de chez soi.

Il y a ceux qui ne veulent pas laisser seul un animal de compagnie ou ne savent pas à qui le confier, ceux qui se sentent fatigués et craignent de s'éloigner du réconfort de leur chambre et puis, aussi, ceux pour qui le très grand âge ou la maladie rendent compliqués les séjours au loin… Bref, chaque été, de nombreux « vieux amis » ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas, bénéficier d'un séjour de vacances organisé par les petits frères des Pauvres. Qu'à cela ne tienne ! Depuis quelques années, les Fraternités organisent les vacances de proximité. Avec, comme à la Fraternité de Paris-Est, un mot d'ordre digne d'un roman de cap et d'épée : “Nos vieux amis ne peuvent pas partir en vacances ? Les vacances viennent à eux !” Une seule consigne : faire plaisir “ Au cours de la promenade, il a préféré s'asseoir sur un banc et m'a raconté beaucoup de choses sur les étoiles et les planètes, raconte une bénévole de la Fraternité Paris-Est. Au retour, il m'a dit qu'il n'oublierait jamais cette sortie.” À Paris comme ailleurs, les vacances représentent souvent un moment de grande solitude. Michel Villalon et Didier Collot, responsables de ces actions au sein de la Fraternité Paris-Est, renforcent alors les équipes pour proposer des sorties de proximité décidées le matin même ou d'autres, personnalisées, planifiées à l'avance. Dégustation de gâteaux dans un salon de thé ou simple balade au square : l'important, c'est la présence des bénévoles et les petits bonheurs devenus trop rares. Pour accentuer l'impression de vacances à domicile, les petits frères des Pauvres font appel l'été à de jeunes étudiants étrangers. En 2009, la Fraternité de Toulouse a ainsi accueilli des jeunes Américains, Anglais et Polonais venus à la rencontre des personnes accompagnées. “Les jeunes rendent visite, discutent, jouent au scrabble… et cela permet aux uns et aux autres de s'ouvrir à de nouvelles cultures, de voyager d'une autre façon”, confie Marie-Pierre Chassepot, responsable de ces activités. “Pour 2010, nous allons encore diversifier ce type d'actions à domicile pour en faire bénéficier de plus en plus de personnes âgées”, précise Florence Fittere, coordinatrice de l'été 2010. À Lille, les séjours “Mille pattes” sont organisés depuis l'été 2008 pour les personnes atteintes d'une dépendance physique importante, dans la maison de campagne de Cassel (Nord). On s'y repose au vert, on y écoute de la musique… Les personnes choisissent d'y participer un jour, ou plus, selon leur goût. “Nous avons à peu près autant de bénévoles que de personnes accompagnées, indique Marie-Hélène Douilly, responsable de ce programme. Nous devons d'abord rassurer nos partenaires médicaux. Au moindre souci, nous assurons le rapatriement.” À Marseille, le lieu magique s'appelle Le Manier. C'est une grande maison en pleine ville, entourée d'un immense jardin fleuri, offerte par Mlle Auclaire, une généreuse donatrice. Là, au cours d'ateliers thématiques, les vieux et vieilles amies se retrouvent. Peinture, exercices pour la mémoire, yoga, écriture…: il y en a pour tous les goûts. “Mais les journées miraculeuses, ce sont celles où l'on danse ! s'amuse Danièle Araud, bénévole au Manier. Nous avons par exemple des professeurs de tango qui viennent faire danser ces dames. Il faut alors voir comment les yeux pétillent. Tout d'un coup, il n'y a plus besoin de cannes, elles retrouvent leurs jambes de 20 ans !” Mireille Alphonse

Dans la même catégorie