ISF 2012 : Les petits frères des Pauvres lancent un calculateur d’ISF-Solidaire

22 avril 2012
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

Alors que de nouvelles règles et un nouveau barème pour l’ISF 2012 entrent en vigueur cette année, les petits frères des Pauvres se proposent d’aider les contribuables à calculer le montant de leur impôt et leurs avantages fiscaux, à travers un outil simple, à découvrir sur leur site : le ''calculateur d’ISF''.

Quand fiscalité rime avec générosité Les petits frères des Pauvres rappellent, qu’en 2012, les dons ISF restent déductibles à hauteur de 75 % de leur montant dans la limite de 50 000 €* : « Alors que les incitations fiscales pour les investissements dans les PME ont été fortement réduites depuis 2011, les avantages demeurent inchangés en faveur d’une fondation reconnue d’utilité publique comme celle des petits frères des Pauvres. À titre d’exemple, « pour un coût réel de 1 000 €, on peut donner 4 000 € aux petits frères des Pauvres, contre 2 000 € si on investit dans une PME » nous explique Daniel Bruneau, Directeur de la recherche de fonds et de la communication, spécialiste de la fiscalité philanthropique. Rappelons qu’en 2011, les dons perçus par la Fondation des petits frères des Pauvres suite à la déduction de l’ISF représentaient environ 20 % des dons perçus dans l’année. La Fondation des petits frères des Pauvres a été créée, en 1977, afin de soutenir les actions de l’Association Les petits frères des Pauvres et d’autres organismes. Son statut de Fondation reconnue d’utilité publique lui permet de recevoir des dons déductibles de l’ISF, mais aussi d’accueillir des legs et donations. En tant que fondation abritante, elle peut accueillir des fondations abritées (ou sous égide) créées par des particuliers ou des entreprises. L’Association et la Fondation des petits frères des Pauvres sont agréées par le Comité de la charte du don en confiance. Soutenir les petits frères des Pauvres, c’est bâtir la fraternité. Les petits frères des Pauvres œuvrent depuis 1946 auprès des personnes âgées souffrant de précarité, d’isolement ou de maladies graves. Leurs actions sont financées à plus de 80 % par les dons, donations et legs. En 2012, ces dons vont contribuer, par exemple, à la rénovation complète d’une maison d’hébergement temporaire pour des personnes âgées démunies et isolées en milieu rural à Gigny en Saône-et-Loire. Ainsi, dans une période où les plus fragiles sont les plus exposés, alors même que la question de la dépendance suscite le débat, il y a urgence à se mobiliser. « Ce vaste mouvement initié par les petits frères des Pauvres doit être relayé par une nouvelle génération de philanthropes prêts à investir leur générosité autour d’un vrai projet de société » rappelle Jean-François Serres, Secrétaire général des petits frères des Pauvres. http://investirlagenerosite.petitsfreres.asso.fr * Toutefois, en cas d’investissement conjoints dans les dispositifs ISF-PME, le plafond est abaissé à 45 000 € (contre 50 000 € en 2010).

Dans la même catégorie