L'opération des Fleurs de la fraternité ne prend pas une ride

03 octobre 2016
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

À l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, les petits frères des Pauvres lançaient la 8ème édition des Fleurs de la fraternité. Le but ? Rompre la solitude des seniors et renouer les liens entre les générations.

Huit ans. Le bel âge pour une opération de solidarité envers les seniors isolés. Depuis 8 ans, à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre, les petits frères des Pauvres se mobilisent avec « Les fleurs de la fraternité ». Les bénévoles sont allés à la rencontre du grand public, sur le parking d’Intermarché, à Combs-la-Ville, pour alerter sur l’augmentation de l’isolement des personnes âgées. Le principe : les passants recevaient une rose à redistribuer chez un senior souffrant de solitude ou de pauvreté. « Nous avons décidé de lancer cette chaîne de solidarité car on constate de plus en plus d’isolement chez les personnes âgées. On vit plus longtemps, alors certaines ont perdu leurs amis, et parfois même leurs enfants », explique Marie Lidgie Kiminou, adjointe pour l’île-de-France chez les petits frères des Pauvres. Cette année, l’association a choisi de mettre l’accent sur l’importance des liens intergénérationnels. « Selfie défi » Chaque personne qui remettra une fleur à une personne âgée est invitée à immortaliser ce moment et à partager sa photo sur les réseaux sociaux, en invitant ses followers à faire de même. Une chaîne solidaire pour rappeler l’importance d’échanger et de partager un moment avec une personne âgée isolée. « Au-delà de ce geste symbolique et gratuit, l’objectif de cette opération est bien sûr de susciter l’engagement de chacun auprès de nos aînés les plus seuls et les plus pauvres pour qu’ils retrouvent leur place au sein de notre société ». Aujourd’hui 1,5 million de personnes âgées souffre d’isolement, un chiffre en hausse depuis plusieurs années. Et ce sont les plus de 75 ans qui sont le plus touchés par les pertes de lien social. Vanessa RELOUZAT - La République de Seine et Marne - 3 octobre

Dans la même catégorie