La maison Maris Stella exposée aux couleurs de Béatrix Lepoutre

18 août 2016
articles les plus récents
  • 29 octobre 2020
    Reconfinement : veillons sur les personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 28 octobre 2020
    Covid-19 : comment rendre hommage à un défunt à distance ?
    Lire l'actualité
  • 26 octobre 2020
    Les jeux vidéo, la nouvelle ordonnance pour nos aînés ?
    Lire l'actualité
Voir tout

Wissant est un ancien village de pêcheurs et de paysans où des peintres sont venus vers 1860, attirés par la lumière et l’espace, les couleurs et les courbes des terres cultivées, la mer souvent striée par le vent, la vision des côtes anglaises toutes proches ou fondues dans un halo humide, la rencontre des gens. Une Ecole de peintres s’est développée, ils ont exposé dans des salons internationaux, les expositions universelles... (Breton, Demont-Breton, Maroniez, Duhem, Pèpe, etc.)

Wissant a évolué en station balnéaire familiale, la plage offrant un immense terrain de jeux et de sports, tout en continuant d’attirer les artistes (peintres, cinéastes, photographes, musiciens) inspirés par la beauté de ce site entre 2 caps. Maris Stella est un ancien hôtel restaurant prisé par les vacanciers et les Wissantais de souche : ils s’y sont mariés, s’y sont réunis, y ont reçu leurs familles, leurs amis. Depuis 45 ans environ, elle est une des 16 maisons de vacances des petits frères des Pauvres : des personnes âgées, pour la plupart isolées, y viennent pour des séjours de vacances d’une à deux semaines, accompagnées par des bénévoles. Le projet d’en faire un lieu d’exposition est venu de la rencontre de 2 élans : celui d’un amoureux de Wissant, amateur de peinture considérant Maris Stella comme un beau lieu, historique, adapté pour que s’y montrent les peintres d’aujourd’hui, celui de la responsable de la maison, désireuse de favoriser des rencontres entre les hôtes et la population permanente ou temporaire de Wissant, et de proposer aux résidents un plaisir artistique. Béatrix Lepoutre a été la 1ère à tenter l’aventure. Ses peintures méditatives ont étonné ou plu, les hôtes ont commenté et échangé avec elle, respectueusement. Un buffet partagé entre les hôtes et une quinzaine de visiteurs qui s’étaient inscrits a permis aux uns et aux autres de s’asseoir ensemble et de bavarder. 150 visiteurs se sont déplacés sur les 2 après midi et 4 tableaux ont été vendus. Ce coup d’essai a reçu l’approbation de l’ensemble du groupe. Une 2ème exposition est organisée pour les 27 et 28 août avec un autre groupe, une autre peintre, une autre histoire.

Dans la même catégorie