Le château d'Achy, visite d'un lieu pas comme les autres

01 août 2011
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Appartenant aux petits frères des Pauvres, la demeure accueille chaque année des personnes âgées isolées. Visite d'un lieu pas comme les autres.

Au milieu d'un domaine de plus de 20 hectares, trône en lisière de forêt un majestueux château du XVIIIe siècle, autrefois propriété de la famille Clermont-Tonnerre. Cet édifice de 65 pièces a été acquis en 1952 par l'association des petits frères des Pauvres, fondée six ans plus tôt par le comte Armand Marquiset. Doté d'une importante fortune mais sans enfant, celui-ci avait déjà fait don à l'association de sa maison natale de Gagny en région parisienne. Son objectif : combattre l'isolement des personnes âgées les plus pauvres, d'abord tout au long de l'année par des visites et des accompagnements, mais aussi en leur offrant des séjours de vacances dans des lieux de qualité. 500 pensionnaires accueillis chaque année Chaque année, le château d'Achy reçoit près de 500 personnes âgées, isolées et en situation de précarité, pour une durée moyenne d'une dizaine de jours. «C'est une bien belle mission que la nôtre», assure Thierry Leclerc, entré au château en 1987 comme responsable de l'entretien avant d'en devenir le directeur en 2001. « Notre action s'inscrit dans la volonté de l'association de rompre la solitude des personnes âgées, qui entraîne souvent une dégradation physique et conduit à la dépendance , poursuit Thierry Leclerc. En recevant chaque semaine à leur domicile les visites de nos bénévoles, en passant des vacances de rêve dans l'une des dix maisons du bonheur existant à ce jour, nos vieux amis retrouvent peu à peu la joie de vivre et même l'appétit». À Achy, tout est mis en oeuvre pour faire de leur séjour un moment d'exception. Chaque groupe est composé d'une vingtaine de personnes, entourées d'accompagnateurs bénévoles, disposant de chambres simples ou doubles équipées de sanitaires particuliers. Douze d'entre elles ont obtenu en 2007 le label Tourisme Handicap, à l'occasion de la remise aux normes complète de l'établissement. Un programme d'animations est proposé : sorties à l'extérieur à l'aide des deux véhicules mis à disposition, ou après-midi de jeux de société, de chansons dans l'enfilade des salons du rez-de-chaussée. « Depuis 2007, on enregistre une nette progression des demandes, et nous avons atteint en 2010 un taux d'occupation de 210 jours », se réjouit Thierry Leclerc, avec le sourire qui ne le quitte jamais. Des bénévoles enthousiastes Les petits frères des Pauvres fonctionnent principalement grâce aux dons des bienfaiteurs et à la générosité de bénévoles, qui n'hésitent pas à offrir leur temps libre aux personnes âgées démunies. À 20 ans, Claire, étudiante à Amiens, s'est tout de suite portée candidate quand elle a trouvé l'annonce sur internet. « Ça fait chaud au coeur de voir comme ils sont heureux ici, mais demain, pour leur départ, cela va être un peu dur », glisse-t-elle en épluchant les pommes de terre. Magali, quant à elle, est venue de Seine-et-Marne pour ce qu'elle définit comme une « expérience énorme », tandis que la chef d'équipe de 32 ans, Fatiha, assistante de petite enfance, anime sur Paris où elle est bénévole permanente un atelier mensuel de bien-être pour les petits frères.« Au-delà de tout l'accompagnement affectif, social, juridique et économique qui leur est apporté, il est nécessaire que des bénévoles s'impliquent autour d'eux pour leur faire la vie plus belle », estime l'un d'eux, Bruno, 59 ans. « Et l'on reçoit au moins autant que l'on donne », reprend-il. De notre correspondante Brigitte BRUANDET - Le Courrier Picard - 1/8/2011

Dans la même catégorie