Le parcours logement d'Yvette

21 décembre 2011
articles les plus récents
  • 08 avril 2021
    6 infos que vous ne connaissiez pas sur l’isolement
    Lire l'actualité
  • 01 avril 2021
    Nouveau confinement généralisé : ce que pensent les personnes âgées de la gestion de la crise sanitaire
    Lire l'actualité
  • 30 mars 2021
    Notre rapport inédit révèle les impacts de la crise sanitaire sur les personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
Voir tout

Créée par les petits frères des Pauvres pour le logement des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité, «Champ Marie» est acteur de la médiation locative et contribue par son action auprès de partenaires bailleurs (publics, privés et «Bersabée») à l'insertion sociale et au mieux-être des personnes exclues. Retour sur action, avec le parcours de logement d'Yvette.

Vingt ans ! C'est à peu près le temps qu'il aura fallu à Yvette pour sortir enfin d'une longue période d'hébergement riche en rebondissements. Après le décès de son mari à la fin des années 80, elle fut accueillie par son fils, expulsé quelques années plus tard pour impayés de loyer. Yvette s'est alors réfugiée chez sa fille mais les relations avec le beau-fils devenaient conflictuelles et il fallut trouver une autre solution. Elle fut admise au CHRS l'ABRI en octobre 2010, date à laquelle nous avons fait sa connaissance. Yvette ne pouvait malheureusement pas rester à l'ABRI (foyer d'accueil de courte durée) et nous n'avions aucun logement passerelle disponible. C'est le CHRS l'AFR (Accueil Fraternel Roubaisien) qui l'a prise en charge fin novembre 2010. De notre côté, nous avons envoyé les dossiers classiques (garantie FSL et demande de logement social) et avons proposé à Yvette de participer aux Ateliers Recherche Logement Individualisés mis en place par nos soins fin 2010. A l'issue du deuxième atelier en avril 2011 - et malgré ses faibles ressources constituées du RSA - elle eut une proposition de logement de la part d'un bailleur privé sur la commune d'Hellemmes. Nouvelle déconvenue : le logement n'était vraiment pas adapté à sa situation et elle a préféré décliner l'offre [NDLR : il s'agissait d'un petit studio, idéal pour un étudiant]. Une déception de plus pour notre amie qui, avant la visite, avait les yeux remplis d'espoir mais, pleine d'amertume, a dû finalement regagné son foyer d'acceil. Notre proposition d'attribution d'un logement appartenant à la Fondation Bersabée début septembre 2011 a contribué à lui remonter le moral, d'autant que ses ressources avaient évolué entretemps puisqu'elle bénéficie désormais d'une pension vieillesse. La candidature d'Yvette a été validée lors de notre commission mensuelle. Yvette est désormais souslocataire d'un appartement pourvu de tous les éléments de confort, à l'étage d'un petit immeuble situé dans le quartier de Lille Saint-Maurice. Ainsi se termine une période d'hébergement qui n'en finissait plus. Yvette va pouvoir se poser et vivre en toute autonomie à l'âge de 60 ans ! Farid DRICI

Dans la même catégorie