Les petits frères des Pauvres de Saint-Brieuc au musée de Bothoa

16 mai 2013
articles les plus récents
  • 22 septembre 2021
    560 000 bonnets à tricoter pour la 16e édition de « petit bonnet, bonne action »
    Lire l'actualité
  • 22 septembre 2021
    Grâce à nos bienfaiteurs, plus de 34 700 personnes âgées sont sorties de leur isolement en 2020
    Lire l'actualité
  • 21 septembre 2021
    La maison du Thil, une colocation où il fait bon vivre pour les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées
    Lire l'actualité
Voir tout

Le quotidien Ouest France du 8 mai dernier posait trois questions à Maryvonne Mével, secrétaire et bénévole aux petits frères des Pauvres qui nous donne des nouvelles de l'implantation briochine.

Quel est le but de l'association ? Elle s'adresse aux personnes âgées isolées, sans famille et sans relation sociale. Notre action se concrétise par les visites aux personnes à domicile ; les activités hebdomadaires au local de l'association ; l'organisation de quatre sorties dans l'année : Noël, la galette des Rois, une sortie de printemps et un pique-nique à Saint-Carreuc. Combien de personnes font partie de l'association ? Nous sommes une quarantaine de bénévoles ; chacun agit selon le temps dont il dispose. La principale action est la visite à domicile ; on n'imagine pas le nombre de personnes vraiment seules dans un secteur urbain comme Saint-Brieuc. Comment s'est passée votre journée de samedi ? Parti de Saint-Brieuc dans la matinée, le groupe d'une vingtaine de personnes âgées isolées, accompagnées de cinq bénévoles, s'est rendu à l'auberge du Pélinec, à Canihuel pour le déjeuner, puis il est allé au musée de Bothoa pour revivre le quotidien d'un écolier, qui a rappelé bien des souvenirs à plusieurs personnes. Contact : 1, rue du Colombier, à Saint-Brieuc. Tél. : 02 96 62 33 97 Ouest France | 08/05/2013

Dans la même catégorie