Les petits frères des Pauvres enrichissent le quotidien

23 avril 2018
articles les plus récents
  • 02 mars 2021
    Grâce à une bénévole, un détenu survit aux confinements en prison
    Lire l'actualité
  • 01 mars 2021
    Auto-confinement des personnes âgées : voici pourquoi ce n’est pas une bonne idée
    Lire l'actualité
  • 18 février 2021
    Covid-19 : quand la crise sanitaire révèle l’opposition entre les générations
    Lire l'actualité
Voir tout

Le journal hebdomadaire La Tribune Hebdo à la rencontre de l'équipe orléanaise

L'équipe d'Orléans La solitude touche beaucoup de monde, dont des personnes âgées. Chez elles comme dans les maisons de retraite, certaines en souffrent beaucoup, se sentent délaissées par leur famille et leurs amis devenus peu nombreux avec le temps. Pour les resocialiser, une antenne de l’association « les petits frères des Pauvres » existe à Orléans, depuis 2012. En six ans, elle est passée de trois à cinquante-cinq bénévoles, âgés de 18 à 80 ans.  À raison d’une à deux heures par semaine, voire parfois tout un après-midi, les bénévoles vont chez les accompagnés pour discuter, écouter ou encore jouer. Cliquez ici pour lire l'intégraité de l'article sur le site de la Tribune Hebdo. Notre rôle est de leur apporter de la joie... Anne-Marie Meriaud, responsable des Petits Frères des Pauvres à Orléans Parole aux bénévoles Le journal publie également une interview avec Marthe Clair-Démétrios, jeune bénévole des petits frères des Pauvres d'Orléans, membre de l'équipe depuis quatre ans déjà. Pour lire son témoignage. cliquez ici. J’ai parfois un rôle de confidente...  

Dans la même catégorie