Les petits frères des Pauvres veulent se développer sur Troyes

24 juin 2013
articles les plus récents
  • 16 octobre 2020
    La crise, facteur aggravant de précarité : nos aînés témoignent
    Lire l'actualité
  • 15 octobre 2020
    Coronavirus en Ehpad : préserver le lien social coûte que coûte !
    Lire l'actualité
  • 14 octobre 2020
    En 2019, plus de 36 500 vies de personnes âgées isolées changées grâce à la générosité de nos donateurs
    Lire l'actualité
Voir tout

L'Est-Eclair fait un retour sur la présentation des petits frères des Pauvres qui a eu lieu à Troyes en juin dernier.

L'antenne troyenne des petits frères des Pauvres qui cherche à se développer, a donné une conférence dernièrement pour présenter ses actions. Accompagner les personnes âgées de plus 50 ans souffrant de solitude, agir collectivement, témoigner et alerter. Ce sont les trois principales missions des petits frères des Pauvres. L'antenne troyenne créée en avril 2011 sous l'impulsion de Christophe Crozat-Viallet, gériatre, compte 13 bénévoles pour 10 accompagnées. Dans le but de se développer, l'association non confessionnelle et apolitique, associée à Malakoff-Médéric, le groupe de gestion de retraite complémentaire, a donné une conférence vendredi 14 juin aux Arcades devant une cinquantaine de personnes pour présenter ses actions, recruter de nouveaux bénévoles et repérer des personnes isolées. Une formation pour les bénévoles Christophe Crozat-Viallet et Pierre-Bernard Forissier, coordinateur de l'association pour les régions d'Alsace et de Champagne-Ardenne, ont présenté les petits frères des Pauvres sur le point pratique. Les bénévoles s'engagent moralement pour un an. Le rythme des visites est décidé entre le bénévole et l'accompagné. « L'idéal, c'est une fois par semaine, précise Pierre-Bernard. On essaye aussi de mettre deux bénévoles pour une personne âgée. » Les bénévoles ne sont pas livrés à eux-mêmes. Ils sont formés pour l'écoute et la compréhension du vieillissement. L'association organise également des actions ponctuelles comme des réveillons de Noël ou des pique-niques à la campagne. Premier Noël à 84 ans Claude Durant a ensuite apporté un témoignage poignant. Après avoir aidé les petits frères des Pauvres dans les années 70 pour organiser des réveillons à Paris, il a été un des premiers bénévoles de l'antenne troyenne. Pour lui, son accompagnée, Lucette, 86 ans, est devenue une amie. Plein d'émotions, il a raconté deux anecdotes marquantes. « Trois frères sont venus lui apporter des cadeaux pour le Noël 2011. Le premier qu'elle fêtait. Elle n'a jamais été gâtée comme ça. C'est juste une heure et demie de temps comparé au bonheur ancré en elle. » Pour son anniversaire, Claude lui a offert le livre Champollion l'Égyptien de Christian Jacq qu'elle recherchait. « Son sourire et son regard étaient encore plus beaux qu'un nourrisson », se souvient-il, des trémolos dans la voix. « Le bénévolat, ce n'est pas ouvrir son porte-monnaie, mais la richesse du cœur », a-t-il conclu. Pratique Les petits frères des Pauvres de Troyes, Maison des associations. 63, avenue Pasteur à Troyes. Tél. 06 19 56 33 27. Leslie MUCRET - Est-Eclair 23 juin 2013

Dans la même catégorie