Les Petits Frères des Pauvres présents auprès des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer

12 mai 2021
Alzheimer prise en charge

Les Petits Frères des Pauvres ont mis en place une équipe dédiée à l’accompagnement des personnes atteintes d’Alzheimer ou maladies apparentées. © Herbert Ejzenberg / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 16 juin 2021
    Cet été, des centaines de personnes âgées partent en vacances grâce aux Petits Frères des Pauvres
    Lire l'actualité
  • 15 juin 2021
    Ehpad et crise sanitaire : sans famille, ces aînés ont été privés de visites
    Lire l'actualité
  • 15 juin 2021
    Déconfinement : nos conseils pour bien gérer le retour à la normale avec les aînés
    Lire l'actualité
Voir tout

Comment accompagner une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer ? Comment continuer à lui offrir une vie sociale alors que la maladie tend à l’exclure de la société ? Les bénévoles des Petits Frères des Pauvres peuvent apporter présence, échange et partage. Explications.

Quel soutien lorsqu’on vient d’apprendre qu’on est atteint de la maladie d’Alzheimer ? Sur qui s’appuyer quand on est l’aidant d’un proche malade ? Pour répondre à ces problématiques, les Petits Frères des Pauvres ont mis en place en 2007 une équipe dédiée à l’accompagnement des personnes atteintes d’Alzheimer ou maladies apparentées et de leurs aidants éventuels à Paris (75). Sur le reste du territoire, les équipes peuvent accompagner les personnes au stade précoce de la maladie.

Quand la maladie d’Alzheimer isole

Prise en charge alzheimer : l'aide des Petits Frères des Pauvres

Alors que la maladie va avoir tendance à isoler la personne âgée, les bénévoles sont présents pour restaurer un lien social. © Petits Frères des Pauvres

Avec l’apparition des premières pertes de mémoire jusqu’au dernier stade de la maladie qui va plonger la personne dans le mutisme et peu à peu la priver d’autonomie, la présence d’un bénévole formé peut être d’un grand soutien à la fois pour accepter la maladie mais aussi pour égayer les journées. À travers la parole, le dessin ou la musique, ils parviennent à communiquer avec la personne atteinte d’Alzheimer. « Concernant mon vécu sur l'accompagnement par la musique, je dirais que pour moi c'est un réel moyen de se reconnecter avec le passé de la personne accompagnée, recréer un échange au-delà des mots. », témoigne Margaux, bénévole des Petits Frères des Pauvres.

Alors que la maladie va avoir tendance à isoler la personne âgée voire à l’exclure de la société, les bénévoles sont présents pour restaurer un lien social. À domicile avec des visites régulières, par téléphone ainsi qu’avec des sorties personnalisées, les bénévoles rompent la solitude et tissent des relations fraternelles. 

« Il y a un jeune homme qui vient me voir toutes les semaines, parler avec moi et qui me raccompagne dans ma chambre après. Il est très gentil et c’est la seule chose qui me reste et qui m’apporte encore du bonheur », témoigne ainsi Paule, personne accompagnée à son bénévole Lucas.

Il y a un jeune homme qui vient me voir toutes les semaines. C’est la seule chose qui me reste et qui m’apporte encore du bonheur

De plus, ils sont également d’un grand soutien pour les éventuels aidants qu’ils peuvent aussi orienter et rassurer. 
C’est le cas de Fabienne, qui vit à Poitiers et dont la mère est suivie à Paris par l’équipe d’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer des Petits Frères des Pauvres : « J’ai senti que j’avais besoin d’aide pour faire face à tout cela. Ma mère était une femme forte et dynamique et depuis 2020, avec la maladie, je découvre une autre personne. Je dois m’occuper de plein de choses que je n’avais pas l’habitude de faire avant. Je me préoccupe de ma famille, de moi, mais j’ai en plus ce poids et c’est vrai que j’ai besoin d’être aidée, d’avoir la vision d’autres personnes qui vivent la même situation que moi ou qui savent comment procéder. Je ne pensais pas du tout que les Petits Frères des Pauvres pouvaient accompagner des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et qu’ils pouvaient soutenir aussi bien la personne malade que les aidants. Je trouve ça génial ! », remercie-t-elle.

Devenir bénévole pour prendre en charge des personnes malades d’Alzheimer

Vous aussi, vous avez envie de briser l’isolement des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ? Venez rejoindre notre équipe de bénévoles à Paris

« Il y a tant d’humanité, tant de chaleur et de partage dans ces accompagnements qu’ils sont devenus comme une nourriture. En côtoyant la maladie d’Alzheimer au travers de mes accompagnements, je libère la peur qu’elle m’inspire ; je vois qu’elle ne parvient pas à détruire ce qui fait de chaque personne un être unique, digne, avec une personnalité propre, une histoire, des besoins, des envies, même si la maladie l’a fragilisé. », témoigne Christiane, bénévole.

Pour vous aider dans vos missions, les Petits Frères des Pauvres offrent de nombreuses formations et des groupes de paroles réguliers. 

N’hésitez plus à nous contacter ! 

Equipe Accompagnement des malades : 
Tel : 01 48 06 45 00
Mail : accompagnementdesmalades@petitsfreresdespauvres.fr

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie