Lutter contre l’isolement des personnes âgées en milieu rural : les petits frères des Pauvres proposent des solutions d’hé...

25 février 2013
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

Les personnes âgées représentent une part importante de la population rurale avec 27,5 % de plus de 60 ans et 11,4 % de plus de 75 ans contre respectivement 20 % et 7,7% dans l’espace urbain (« Pauvreté, précarité, solidarité en milieu rural » – rapport IGAS – sept 2009). Ces personnes âgées sont souvent confrontées à un isolement psychologique et social, la solitude est encore plus difficile en hiver ; un isolement géographique avec des villages parfois composés de résidences secondaires qui se vident, des voisins moins disponibles, des commerces et des services de plus en plus rares ou éloignés ; sans oublier les maisons peu confortables, mal adaptées à l’âge, difficiles à chauffer, très gourmandes en énergie et des conditions climatiques qui empêchent l’accès de certaines zones.

Presque comme à la maison ! Chaque hiver, entre le 15 octobre et le 30 avril,  les petits frères des Pauvres proposent un hébergement temporaire de quelques jours à 3 mois dans de petites structures (moins de 25 places) pour des personnes âgées habitant en milieu rural. Dans de belles demeures adaptées à leurs besoins, avec un niveau de confort supérieur à ce qu’elles ont à domicile, ces personnes sont hébergées dans des lieux de vie chaleureux, à taille humaine, avec des temps de convivialité  : repas pris en commun, et propositions d’activités ou de sorties organisées par des bénévoles. En 2012, 172 personnes âgées de 85 ans en moyenne ont pu échapper à la solitude et passer les longues et froides journées hivernales dans une ambiance quasi familiale. Le taux d’occupation de ces structures est de plus de 82%, un taux élevé car elles ne sont pas adossées à un EHPAD et comme le dit une personne âgée « Ce n’est pas une antichambre de la maison de retraite ». Un maillon indispensable pour favoriser le maintien à domicile L’hébergement temporaire pendant la période hivernale permet à des personnes âgées de rompre leur solitude, de pallier les difficultés qu’elles rencontrent et de reprendre des forces pour repartir chez elles dans les meilleures conditions possibles. Mais pas seulement ! Comme le souligne Philippe Gallay, responsable d’établissement à l’Abbaye de La Prée (36), « l’hébergement temporaire de La Prée permet aux personnes âgées du monde rural de se reposer, reprendre confiance en eux, affronter la dureté de l’hiver et la désertification des campagnes en étant dans un lieu protecteur. C’est leur permettre de garder leur rythme de vie. L’équipe salariée et bénévole individualise l’accueil de chaque résident en ayant à l’esprit qu’ils doivent conserver leurs habitudes de vie à domicile. C’est primordial pour réussir le retour à domicile. Nous sommes une alternative au placement prématuré en EHPAD. Maillon du maintien à domicile, l’hébergement temporaire permet de prolonger le choix de vie de beaucoup de nos aînés : vivre à domicile le plus longtemps possible. Nous apportons aussi une réponse aux aidants familiaux qui ont besoin de répit ». L’hébergement temporaire permet de répondre également aux problèmes ponctuels des personnes âgées : convalescence, problèmes de santé… Forts d’une expérience de plus de 40 ans (la première structure d’hébergement temporaire a ouvert en 1972), les petits frères des Pauvres revendiquent l’existence de ces lieux - qui, au travers de leur projet bien spécifique, permettent un accueil personnalisé des personnes âgées, facilitent la démarche du retour à domicile - et un mode de tarification mieux adapté auprès des organismes de tutelles. Les soins sont externalisés, ce qui favorise aussi le maintien du lien social avec l’extérieur (les personnes âgées peuvent continuer à faire appel à leur aide à domicile, leur infirmière et leur médecin) et l’insertion de ces structures dans les territoires. Toujours atypiques dans le paysage médico-social français, avec des salariés et des bénévoles qui interviennent en complémentarité, les structures d’hébergement temporaire des petits frères des Pauvres sont des espaces de vie, et non de soin mais de «prendre soin», qui s’inscrivent pleinement dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées. Les petits frères des Pauvres disposent de 7 maisons d’hébergement temporaire en milieu rural : en Bourgogne (Pothières, Gigny-sur-Saône, Jully-les-Buxy), en Rhône-Alpes (Charmanon), en Bretagne (Damgan), dans le Centre (Abbaye de La Prée à Ségry et le Centre de rencontre des générations en Sologne). L’action Héberger/Loger des petits frères des Pauvres Pour répondre de la manière la plus adaptée possible aux besoins et aux aspirations des personnes de grand âge ou en situation de précarité, les petits frères des Pauvres s’investissent comme opérateur de solutions d’habitat avec :  457 logements autonomes gérés par la Fondation des petits frères des Pauvres, une association de médiation locative qui prend à bail des logements et les sous-loue à des personnes en précarité, des solutions innovantes d’accueil, de séjour et de logement à titre provisoire ou définitif : 3 petites unités de vie, une résidence sociale, 5 pensions de famille, 1 foyer-appartement pour personnes marginales handicapées psychiques, 2 foyers logement qui proposent de l’hébergement transitoire, 8 structures d’hébergement temporaire, 2 établissements qui proposent de l’hébergement d’urgence en hiver et un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). En 2012, plus de 1 800 personnes ont bénéficié de l’action Héberger/Loger des petits frères des Pauvres. Téléchargez le communiqué de presse  Février 2013, Lutter contre l’isolement des personnes âgées en milieu rural : les petits frères des Pauvres proposent des solutions d’hébergement temporaire durant l’hiver - (PDF / 566 ko) -  Contact presse les petits frères des Pauvres Isabelle Sénécal isabelle.senecal@petitsfreresdespauvres.fr - 01 49 23 14 49 Profile PR Presse écrite/Internet : Allison de Peretti adeperetti@profilepr.fr - 01 56 26 72 26 TV/Radios : Sonia Menhane smenhane@profilepr.fr - 01 56 26 72 03

Dans la même catégorie