Maria, personne âgée isolée fête ses 100 ans au château du bonheur d'Achy

29 juillet 2013
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Les vacances, c'est toute l'année à la résidence des petits frères des Pauvres, qui offre des séjours inoubliables aux personnes âgées isolées. Comme Maria, 100 ans. Un article de Bertrand Pucheu du Courrier Picard daté du 29 juillet 2013

L'été coule doucement au château d'Achy. Surtout quand on a 100 ans. L'âge d'une résidente de cette demeure appartenant aux petits frères des Pauvres, qui aide les personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude, d'exclusion, de pauvreté et de maladies graves. La centenaire s'appelle Maria Andelic, elle est née en Croatie en 1913. Arrivée en France après la Seconde Guerre mondiale, Maria perd sa famille en 2001 et intègre l'association qui va lui offrir une belle fin de vie. Malgré une importante surdité, Maria participe à toutes les activités qu'on lui propose. Pour son anniversaire, l'association a organisé un repas, jeudi dernier, avec les bénévoles et d'autres pensionnaires du château surnommé « Château du bonheur ». « Ce sont les bénéficiaires de l'association qui ont donné ce nom au château car ils arrivent dans un lieu magique pour eux, loin de l'exclusion dont ils sont souvent victimes », explique Damien Prêtre, vice-président. Le domaine appartient aux petits frères des Pauvres depuis une trentaine d'années. Construit entre le XVIIe et le XVIII e siècle, la demeure est très bien conservée. Pour accueillir ces pensionnaires, elle a dû être modernisée et répondre aux normes handicap. Chaque chambre a son style, les couloirs sont lumineux. Un havre de paix pour les résidents. Les séjours dans le château durent entre 8 et 10 jours. Présente dans le monde entier, l'association vit grâce aux dons. Elle possède « 26 établissements de ce genre, 25 en France et un en Suisse », précise Damien Prêtre. « Nous sommes toujours à la recherche de bénévoles pour développer la structure dans le département. Actuellement on est 18 bénévoles pour 45 personnes âgées dans l'Oise », ajoute Jean-Pierre Demaziere, président. Bertrand Pucheu - Courrier Picard - 29 juillet 2013

Dans la même catégorie