Noces de diamant chez les petits frères des Pauvres à Bormes

06 avril 2011
articles les plus récents
  • 26 novembre 2020
    C’est la 3e édition de Giving Tuesday en France, ce 1er décembre !
    Lire l'actualité
  • 24 novembre 2020
    La solitude des femmes âgées au cœur du film « Les Dames »
    Lire l'actualité
  • 19 novembre 2020
    Pour illuminer les fêtes de nos aînés, des enfants se mettent au dessin
    Lire l'actualité
Voir tout

La maison de vacances du domaine de la Rys à Notre-Dame-du-Gaou Bénat accueillait la semaine dernière un groupe de onze personnes et quatre accompagnateurs venus de Saône-et-Loire, pour un séjour organisé par les petits frères des Pauvres de la fraternité de Gigny-sur-Saône.

Outre le plaisir de visiter la région, de profiter du cadre paisible et bucolique du domaine, les amis ont fêté samedi les noces de diamant d'Odette et Georges Brugnot. Afin de célébrer l'évènement, avec l'aide de Fernando, responsable de la résidence, Marie, Thérèse, Geneviève, Gérard et Georges, les accompagnateurs ont dressé une belle table de fête dans la salle principale, tandis que Ghislaine préparait un menu avec notamment une croustade d'escargots de Nanton, village où habitent Odette,88 ans et Georges, 89 ans. Marié le 27 mars 1951, le couple a trois enfants, quatre petits-enfants et une arrière petite-fille de 5 ans. A la retraite, ces Bourguignons ont rejoint leur région d'origine, ils ont voyagé et visité de nombreux pays comme le Mexique ou la Russie. « Maintenant, avec l'âge, on se déplace moins facilement. Grâce aux petits frères des Pauvres, on passe encore des vacances comme ici à Bormes où le cadre est superbe.» En rentrant chez eux, ils fêteront leurs noces de diamant avec leurs enfants et petits-enfants. A Bormes, au domaine de la Rys, les groupes de toute la France et même de l'étranger, vont se succéder jusqu'au mois d'octobre pour des séjours au soleil. Ils seront accueillis par Fernando qui recherche toujours des volontaires locaux pour donner un peu de leur temps afin de partager du bonheur avec les personnes en villégiature. B.K. | Var-Matin | 28 mars 2011

Dans la même catégorie