Noël : une fête pour tous dans les Alpilles

01 février 2011
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

Le quotidien régional La Provence consacrait dans son édition du 24 décembre un article sur les actions de Noël en région PACA.

L 'ambiance est très sympathique. On se régale. On a bien mangé ! . Hier, à l'heure du repas, Roland Magon ne tarissait pas d'éloges envers l'équipe de Mireille Boudinaud, de la délégation des Alpilles des petits frères des Pauvres. Le Châteaurenardais était en train de partager un repas au restaurant Norbert Dusserre à Rognonas et visiblement ce moment de partage lui faisait chaud au coeur. Fêter Noël avec les petits frères des Pauvres c'est accompagner, échanger et partager avec ceux qui en ont le plus besoin. C'est offrir un cadeau qui n'a pasde prix : un peu de temps pour aider les personnes âgées à se sentir moins seules… expliquait la responsable de l'association. Un moment de partage La période de fin d'année, traditionnellement festive, peut s'avérer en effet difficile lorsque l'on souffre de solitude ou que l'on est en situation de précarité.C'est pourquoi, à Noël, les bénévoles des des petits frères des Pauvres accompagnent les plus démunis afin de vivre avec eux des moments de joie et de convivialité. Autour d'un repas ou lors d'une visite à domicile ou en établissement, les 24 et 25 décembre, ils s'attachent à recréer une atmosphère familiale et chaleureuse qui leur permet de rompre leur isolement.Cette année, en région Paca, 200 bénévoles ont répondu présents pour partager un peu de chaleur. Des chiffres encourageants qui ne font malheureusement pas oublier l'urgence de la situation. Aujourd'hui, 16 % des plus de 60 ans sont en situation d'isolement objectif, un pourcentage qui monteà 25 % pour les plusde 75 ans en perte d'autonomie, selon la Fondation de France précise Annick Patrizio, chargée de la communication auprès du siège marseillais. Et d'ajouter que les actions Noël s'inscrivent dans l'engagement quotidien des petits frères des Pauvres. Ils sont aujourd'hui 8 500 bénévoles à être impliqués et engagés auprès des personnes âgées en difficulté dès 50 ans. Grâce à leur réseau, 260 équipes sur le terrain, et à la générosité du public, ils oeuvrent chaque jour pour accompagner ceux qui souffrentd'isolementet qui ont de faibles ressources, en créant avec eux une relation de personne à personne, dans la confiance et la durée. À travers leur projet associatif Avec les plus pauvres, vivre la fraternité , ils s'engagent à soutenir des citoyens qui veulent, en équipe, recréer du lien dans leur quartier, ville ou village. On devait être 26 mais au dernier moment trois se sont désistés. Il est difficile pour eux de retourner dans la collectivité… Il faut rassurer. Cette dame par exemple s'est mise à pleurer en arrivant. Elle voulait rentrer chez elle. Elle a perdu ses repères. Et là, regardez comme elle sourit maintenant ! Aujourd'hui, l'équipe de Nîmes nous a rejoints avec quatre bénévoles. Et c'est vrai que l'ambiance est très bonne ! a conclu Mireille Boudinaud. Avant de conduire le groupe au Mas Grichaud, voir la crèche d'Étienne Gaillardet, qui, lui aussi, a su mettre du baume au coeurde ses visiteurs. Nelly COMBE-BOUCHET - La Provence - 24 décembre 2010Avec l'aimable autorisation de Nelly Combe-Bouchet

Dans la même catégorie