''Parlotte et Popotte'' pour rompre l'isolement des plus démunis

10 février 2011
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Autour d'une cuisine créative et familiale, bénévoles et personnes accompagnées se retrouvent à Saint-Cernin, une fois par mois.

Tous en cuisine ! Aujourd'hui, la maison Barbié de Saint-Cernin reçoit des hôtes de qualité. Des Chefs d'un jour, sont venus en renfort depuis Toulouse. Maryse et Monique, deux bénévoles de l'association, ont accompagné six personnes suivies. Au programme : Parlotte et Popotte, un atelier pour permettre à nos aînés de découvrir l'art de la cuisine créative et ludique.Dans la maison, les petites mains s'activent. Coupage de légumes, dressage d'assiettes, vérification des cuissons... Le tout dans une ambiance conviviale et parfois en chanson. Ici, on se détend et on oublie tous nos soucis , confie une dame de 75 ans, accompagnée par les petits frères des Pauvres.Après l'effort, le réconfort, arrive la dégustation des denrées préparées la matinée. Un moment fortement attendu par toutes et tous.A table, les langues se délient, les rires fusent. L'odeur alléchante et omniprésente excite les papilles. Chacun savoure avec un brin de fierté ses plats cuisinés avec soin et amour. Partager un bon repas, échanger, c'est cela la vie , explique une bénévole. Vive la fraternité , s'exclament en coeur les convives.Ces rencontres permettent aussi aux personnes isolées de se confier. Leurs doutes, leurs problèmes... peu importe, les bénévoles sont toujours à l'écoute.A Saint-Cernin, en plein coeur du département du Lot, ces moments uniques permettent également de profiter du cadre apaisant de la campagne aux alentours. Des balades sont à chaque fois proposées.Mais le retour dans la ville rose n'est jamais facile pour les plus fragiles. Les souvenirs restent et ce n'est qu'un au revoir , se rassure Yvonne, fidèle participante.Les ateliers Parlotte et Popotte sont organisés une fois par mois par la Fraternité de Toulouse. Une belle initiative !

Dans la même catégorie