Pau : Les petits frères des Pauvres renforcent leur présence

19 juillet 2012
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Le quotidien l'Eclair des Pyrénées du 10 juillet propose un article sur les petits frères de Pau qui viennent d'aménager dans un nouveau local.

Les petits frères des Pauvres viennent de s'installer en plein centre-ville. Présents à Pau depuis 2008 avec une poignée de bénévoles, les petits frères des Pauvres ont changé de statut depuis le printemps dernier. L'association paloise est désormais une structure à part entière tout en restant dépendante des instances parisiennes. Élisabeth Guichard en a pris la tête. 22 bénévoles font fonctionner cette association laïque. Tous ont à cœur de rendre visite à une quinzaine de personnes âgées de 50 ans et plus. « Ce sont des retraités qui vivent dans la solitude. Certains n'ont pas la possibilité de sortir de chez eux », précise Elisabeth Guichard. « Nous ne nous substituons pas aux aides ménagères, ni aux infirmières et encore moins à la famille. Nous sommes là pour les aider à aller chez le coiffeur, le dentiste ou tout simplement pour rendre des visites conviviales. Nous donnons également des coups de main pour les démarches administratives en attendant de pouvoir leur offrir des vacances dans les centres de séjour dont l'association nationale dispose ». Des cas de solitude extrême Les responsables de l'association organisent les plannings de sorte que plusieurs bénévoles s'occupent de la même personne « cela permet d'éviter d éviter que des liens trop forts ne se créent tout en assurant une certaine diversité ». Trois des bénévoles palois se rendent également à la maison de retraite l'Ecureuil pour rendre visite deux fois par semaine à des personnes grabataires. Les bénévoles organisent aussi parfois des goûters, des « sorties crêpes », des pique-niques... « Grâce à notre nouveau local rue Henri Faisans, nous allons multiplier ce genre d'initiatives. C'est compliqué à mettre en place, mais tellement enthousiasmant pour ces personnes. Car la solitude peut être très pesante, rendre les personnes dépressives et au pire des cas aboutir à des tentatives de suicide. L'association peut être sollicitée par les personnes âgées elles-mêmes ou par des personnes de l'entourage : voisins, familles ou aidants familiaux. « Nous pouvons intervenir sauf dans des cas extrêmes. Nous ne sommes, par exemple, pas formés pour aider des personnes atteintes d'Alzheimer. Cela dit, nous sommes capables de les réorienter vers d'autres adresses plus compétentes ». Les petits frères des Pauvres 68 rue Henri Faisans. Prendre rendez-vous au 05 59 12 37 14 ou 06 46 341010. Permanence le premier mercredi du mois de 14h30 à l6h30. L'Eclair des Pyrénées | 10/07/2012

Dans la même catégorie