Pique nique montagnard dans le Béarn

30 août 2011
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

Quand la marche et l'altitude ouvrent l'appétit… et les cœurs !

Le mercredi 27 juillet de très bonne heure, quatre bénévoles des petits frères des Pauvres de Pau scrutaient encore anxieusement la météo. Depuis des jours et des jours, le ciel n'en finissait pas de se liquéfier sur nos têtes béarnaises. C'est que pour un pique-nique à la montagne, au plateau du Bénou, avec nos vieux amis, il est quand même préférable que la météo soit au rendez-vous. Renée, une battante, a pris la décision sans équivoque, « on part, ça passe ou ça casse »... Futée la guêpe, elle avait prévue le coup : on déjeunera à Laruns, la mairie acceptant que nous nous installions sous ses arcades, mieux vaut être prudent. A Jurançon devant la cave à vin, regroupement, achat d'un énorme pain de campagne, embarquement dans deux voitures et voilà la petite bande des petits-frères… et sœurs partie pour la ballade. Il s'en est fallu de peu que le ciel nous tombe sur la tête ! Au fur et à mesure de la progression, il bruine, les nuages sont bas. Mais à Louvie-Juzon, merveille. Le soleil montre son nez à l'horizon. Laruns, tout le monde débarque. On dresse deux tables, on sort les provisions, il y a « à manger » pour un régiment, les bénévoles sont prévoyants. Nos amis dévorent dans une ambiance festive. C'est la joie, le bonheur. Huguette n'est pas sortie de chez elle depuis « belle lurette », Henri ne pense plus à ses soucis de santé et Monique a un moral du tonnerre. Après une ballade sur le chemin plat des Eaux-Bonnes puis un petit détour en voiture aux Eaux-Chaudes, il faut déjà songer au retour. Tout le monde est d'accord, il n'est pas possible d'en rester là. Quand et où sera la prochaine fois ? Au revoir les amis, à bientôt ça c'est certain ! 

Dans la même catégorie