Présidentielles 2017 : pour une vraie politique innovante de l’habitat des personnes âgées

16 mars 2017
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

À l’approche de l’élection présidentielle, alors que les quelques propositions concernant l’habitat des personnes âgées se concentrent sur le développement de l’offre d’EHPAD, le collectif « Habiter Autrement » interpelle les candidats et présente des propositions concrètes visant à promouvoir et développer des formes alternatives d’habitat pour le public vieillissant.

Aujourd’hui, pour les personnes âgées, surtout les plus fragilisées, le choix d’habitat se résume soit à rester à son domicile, soit à entrer en établissement. Un choix restreint qui n’est pas aussi libre qu’il n’y paraît, contraint par le niveau de ressources, les besoins, les territoires, la disponibilité des entourages ou des services d’aide à domicile. Le collectif « Habiter Autrement » qui réunit des militants associatifs et des professionnels de l’habitat ne peut se satisfaire de cette situation. Alors que le souhait de rester à domicile est plébiscité par 8 Français sur 10 (baromètre DREES 2015), 25 % des 85 ans et plus résident en maisons de retraite (rapport DREES 2015). Ces établissements, espaces d’accueil indispensables, demeurent la seule solution quand l’isolement et la vieillesse fragilisent le maintien à domicile. Face au défi démographique, il est temps d’imaginer de nouveaux lieux de vie adaptés aux besoins et envies d’une population variée. Cette analyse est d’ailleurs partagée par une majorité de Conseils départementaux qui considèrent que le développement de projet d’habitat accompagné constitue une réponse aux attentes et aux besoins exprimés par les publics (Enquête nationale relative à l’habitat alternatif/inclusif, DGCS, février 2017). S’appuyant sur une Etude « Les formes alternatives d’habitat, citoyen, solidaire et accompagné, prenant en compte le vieillissement », étude financée par la Fondation des petits frères des Pauvres, réalisée auprès de 10 dispositifs/lieux d’habitat alternatif des personnes âgées. En complément d'information, vous trouverez  les propositions du collectif Habiter Autrement

Dans la même catégorie