Quand l’opération des fleurs de la fraternité permet de belles rencontres

10 octobre 2013
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

C’est l’histoire d’Andrée, 87 ans, très dynamique et impliquée dans la vie de son quartier, la Cité des Ruffins à Montreuil.

Elle apprend dans le journal de la ville que les petits frères des Pauvres organisent une distribution de fleurs sur la place de la Mairie, à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées.  Elle décide donc de s’y rendre pour prendre des fleurs et les offrir aux personnes âgées isolées de sa cité : elle prend donc son bus pour un trajet de plus de 20min... Sauf que… la distribution a été un véritable succès et l’opération qui devait durer toute l’après-midi s’est terminée vers 16h30 faute de fleurs… et qu’Andrée est arrivée trop tard ! Très remontée, elle décide donc de contacter l’équipe par téléphone : Hélène, référente de l’équipe, lui explique le fin mot de l’histoire et engage avec elle une discussion plus profonde sur l’isolement des personnes âgées.  Rassurée par l’accueil que lui a réservé Hélène, Andrée commence à lui expliquer la situation dans son quartier : elles décident donc, toutes les deux, de se rencontrer pour aller plus loin… Voilà comment, à partir d’une occasion manquée, mais avec de la ténacité, on parvient à avancer, ensemble…

Dans la même catégorie