Un séjour estival à la Prée riche de partages

26 octobre 2011
articles les plus récents
  • 06 août 2020
    Canicule : le téléphone, meilleur moyen de protéger les personnes âgées !
    Lire l'actualité
  • 30 juillet 2020
    Canicule : nos aînés vous révèlent 7 astuces pour se rafraîchir
    Lire l'actualité
  • 29 juillet 2020
    Le Parlement vote enfin une 5e branche de la Sécurité sociale pour compenser la perte d’autonomie des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Cette année, le séjour le plus long de la Fraternité Paris Sud des petits frères des Pauvres a eu lieu du 1er au 17 août 2011. Il a accueilli des personnes âgées et des bénévoles de différents pays européens.

Il s'est avéré rapidement qu'il y avait parmi les participants un vrai éventail de personnalités, de caractères et besoins qu'on a appris à satisfaire pendant plus que deux semaines passées ensemble en pleine campagne. On a su considérer la diversité comme notre valeur. Les interêts, experiences et origines variées nous ont enrichi même s'il y avait parfois des moments où il n'était pas facile de se mettre tous d'accord. C'était une vraie détente Après nous être installés sur place – dans l'ancienne abbaye de la Prée, un endroit calme et charmant- on a pu respirer à pleins poumons l'air de la campagne. Comme la plupart de nos résidents étaient venus de Paris, c'était une vraie détente, un moment où il était possible d'oublier tous les soucis de la vie quotidienne. Ainsi, on a profité des nombreuses richesses de la région. Nous avons visité Issoudun, Bourges ou encore le château de Bourges. Une des excursions les plus plaisantes était celle au bord d'un lac où nous nous sommes vraiment bien amusés. Au même moment, puisque certaines personnes étaient restées sur place, nous avons organisé des concours de pétanque ou encore des petits jeux de ballon qui nous ont apportés beaucoup de rireset d'émotions. Les problèmes liés à la vieillesse n'ont pas empêché qui que ce soit de devenir un champion. Et les souvenirs... Inoubliables! Nous avons passé les journées ensemble... Et les soirées aussi ! Nous nous sommes bien arrangés pour faire la fête ! Profitant des différences culturelles, nous avons organisé des soirées orientales, africaines ou roumaines. L'occasion de découvrir de nouvelles cultures et de danser! Il y avait aussi des leçons de langues étrangères: polonais, roumain ou ukrainien. Nous avons su profiter de ce qui constitue nos différences. En fait, cela enrichit... Beaucoup à partager Autre élément important à souligner, nous avons vite découvert que les personnes accompagnées ont beaucoup à partager. La plupart d'entre elles ont par exemple partagé avec nous leurs passions. Pour certains, il faudrait des mois pour faire connaître leur histoire. La guerre, les années difficiles, la famille, le travail ou encore des violons d'Ingres, tant de choses qui constituent une vie. Les bénévoles étaient là, à leur écoute. L'objectif était de faire oublier la solitude et les difficultés de la vie quotidienne. Une des dames nous a parlé du fondateur des petits frères des Pauvres, Armand Marquiset, qu'elle avait connu personnellement, une autre nous a raconté l'histoire de sa carrière politique et ses nombreux voyages. Il était vraiment difficile de dire au revoir après tant des jours passés ensemble. Nous nous sentions vraiment pourvus de leur confiance... Barbara Abramowska

Dans la même catégorie