Une maison de vacances contre l’isolement

23 juillet 2018
articles les plus récents
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 26 mars 2020
    Coronavirus : le top des idées originales contre l'isolement des personnes âgées les plus émouvantes
    Lire l'actualité
  • 24 mars 2020
    COVID-19 : pour aider les personnes âgées, découvrez nos annonces de bénévolat sur le site de la Réserve Civique
    Lire l'actualité
Voir tout

C’est par le jardin que l’on accède au Prieuré Saint-Pierre. Un cheminement adapté et arboré, laissant entrevoir une vue en surplomb de la Sèvre, mène à l’entrée du bâtiment entièrement rénové. Le lieu, propriété des petits frères des Pauvres, accueille depuis 1978 des personnes*, en priorité de plus de 50 ans, souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion ou de handicap. Accueillant à la journée, en week-end, en séjour de vacances, la maison propose de multiples activités. Réinventer le Prieuré Saint-Pierre En 2011, pour proposer une offre de séjour au plus proche des besoins des groupes accueillis, l’association des petits frères des Pauvres développe un projet de rénovation du lieu. En avril 2018, après un an et demi de travaux, le Prieuré Saint-Pierre rouvre ses portes. Avec désormais 1 550 m2 habitables, la surface des lieux a été doublée mais sa capacité d’accueil est restée identique : 30 places en accueil de jour et 22 chambres pour les séjours vacances. « Le premier enjeu de ces travaux était de proposer une maison agréable par ses équipements et son espace, explique Lydia Micheau, responsable de l’établissement. Nous avons mené une réflexion sur les besoins des personnes et ce quel que soit leurs handicaps : visuels, auditifs, moteurs ou mentaux. » Le bâtiment est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Les seuils de portes ont été abaissés au minimum et en extérieur les sols sont en béton désactivé pour éviter que des gravillons se coincent dans les roues des fauteuils. Les numéros de chambres sont grands, en couleur, en relief et associés à un pictogramme spécifique permettant à chacun de retrouver la sienne de manière autonome. Dans celles-ci, décorées avec soin, des douches à l’italienne, sans bac à enjamber, ont été installées. Deux d’entre elles, équipées de portes communicantes avec les chambres adjacentes facilitant la relation aidant/ aidé, sont labellisées Tourisme et Handicap. Les aménagements ont permis l’implantation de plusieurs salles à manger. Équipées de cuisines, elles permettent l’organisation d’activités collectives y compris d’ateliers culinaires. De petits salons permettent de se détendre de manière conviviale et de grandes terrasses offrent un panorama sur la Sèvre. L’information touristique sur les visites alentour a été étudiée et déclinée en version audio pour les personnes déficientes visuelles. Un projet responsable La démarche du Prieuré Saint-Pierre s’inscrit également dans une approche de développement durable. « Obtenir l’écolabel européen pour un tourisme responsable est notre second enjeu, ajoute Ursula Sommer, présidente de l’association de gestion des établissements pour l’association petits frères des Pauvres. Pour cela nous cherchons à avoir une gestion optimale du bâtiment avec l’installation de panneaux solaires, une excellente isolation pour diminuer la consommation d’énergie et une optimisation des déchets en faisant appel à des associations spécialisées. Nous cherchons également à nous approvisionner en denrées locales pour l’élaboration des repas ». Étoffer l’offre de service Géré par 4 salariés et plusieurs bénévoles, le lieu propose des séjours vacances aux personnes les plus démunies et particulièrement aux plus âgées et moins valides. Les travaux réalisés permettent d’ouvrir la maison à d’autres activités. « Les séjours de répit pour des aidants familiaux et la personne aidée sont une nouvelle formule initiée et expérimentée au Prieuré Saint-Pierre. Elles ont pour but de soulager la détresse et la souffrance des familles, notamment des conjoints âgés, qui restent aux côtés de leur proche en situation de dépendance », explique Lydia Micheau. En parallèle, la réorganisation des lieux a également permis la création de salles de réunion pour les équipes locales des petits frères des Pauvres. Les accompagnateurs de séjours peuvent aussi en bénéficier. Les bénévoles au coeur du Prieuré Au Prieuré Saint-Pierre, l’organisation est soutenue par des bénévoles constitués en équipes de maison. Assistés par les salariés, ils accueillent les groupes en séjours et s’assurent du bon déroulement de celui-ci en proposant conseils de visite, discussions et échanges avec les bénévoles accompagnateurs.

Dans la même catégorie