Une rose pour la fraternité

04 octobre 2011
articles les plus récents
  • 29 juin 2020
    Grâce au soutien de tous, les Petits Frères des Pauvres ont pu rester mobilisés pendant le coronavirus
    Lire l'actualité
  • 29 juin 2020
    Convention citoyenne du Climat : des personnes âgées accompagnées par les Petits Frères des Pauvres reçues à l’Elysée
    Lire l'actualité
  • 25 juin 2020
    Grâce aux Petits Frères des Pauvres, c’est déjà plus de 600 personnes âgées isolées qui partiront en vacances cet été !
    Lire l'actualité
Voir tout

Dans ses deux dernières éditions, le quotidien régional le Journal de Saône-et-Loire, est revenu sur l'opération des fleurs de la fraternité dans ce département, où les petits frères sont présents à Chalon et disposent à Jully-les-Buxy et Gigny-sur-Saône, de deux maisons de vacances et d'accueil temporaires.

Les petits frères des Pauvres donnaient, samedi, aux passants, une rose que ces derniers devaient offrir à une personne âgée. Ils étaient là, les petits frères des Pauvres, en ce samedi matin ensoleillé, pour offrir une rose aux passants, place de Beaune, comme partout en France dans 109 villes participantes, avec ses 9000 bénévoles dévoués à une belle cause suivie également en Europe et dans le monde. Les petits frères des Pauvres de Chalon participaient à cette journée internationale contre la solitude des personnes âgées isolées, contre cette solitude parfois dans l'indifférence et dans la pauvreté. Il suffit parfois d'un geste de fraternité, d'un peu d'affection, d'un sourire pour redonner la joie de vivre à ceux qui la perdent peu à peu. Juste un geste d'amour. Cette rose donnée, précisons-le, était à offrir à une personne âgée qui passe près de vous, que vous connaissez ou pas. Qu'importe. C'est un acte symbolique et gratuit. Jean-Paul Barret, le coordinateur régional, s'était déplacé pour soutenir cette belle action en présence du président, Raphaël Jimenez, et des membres du bureau. L'association Les petits frères des Pauvres, ce sont aussi des accueils temporaires comme à Jully-les-Buxy et Gigny-sur-Saône. Les petits frères des Pauvres font partie du collectif réuni autour de la société Saint-Vincent-de-Paul, «Pas de solitude dans une France fraternelle», à qui le Premier ministre a attribué le label «Grande cause nationale». INFOPour en savoir plus Tél. 03.85.43.59.01 ou apfpchalon@wabadoo.fr - Aline Tollin (CLP) | Le Journal De Saône-et-Loire | 04/10/2011

Dans la même catégorie