Valoriser les savoirs, les histoires de vie des personnes accompagnées

08 juillet 2013
articles les plus récents
  • 03 octobre 2022
    Les petits bonnets en laine de Corinne vont vous faire craquer
    Lire l'actualité
  • 30 septembre 2022
    Une campagne contre les clichés autour de la vie amoureuse et sexuelle de personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 28 septembre 2022
    Une psychiatre en gériatrie nous parle des bienfaits de la vie affective des personnes âgées en établissement
    Lire l'actualité
Voir tout

Le mardi 18 juin, des étudiants de l’Université Paris 8 ont rencontré des femmes accompagnées par l'association, lors d’un déjeuner convivial autour de la thématique « les métiers », avec un objectif : valoriser les savoirs, les histoires de vie, la mémoire et la parole des personnes accompagnées de Saint-Denis.

En 2009, des artistes étudiants de l’Université Paris 8 et faisant partie de l’association Communic’arte se voient confrontés au montage d’ateliers artistiques auprès de chanteuses kabyles, âgées toutes de plus de 70 ans. Désireux de partager l’expérience de création de ces femmes, ils entament un travail d’apprentissage des savoir-faire ethnographiques pour la collecte de données. Dans le cadre de leur projet « De l’acteur observé à l’acteur observateur : méthode d’ethnographie théâtrale », une douzaine d’étudiants de l’Université Paris 8 ont proposé un échange régulier avec des personnes accompagnées, sur une durée trimestrielle d’octobre à fin décembre 2013. Dans un premier temps, les étudiants ont organisé le mardi 18 juin dans le nouveau local des petits frères des Pauvres de Saint-Denis, une rencontre avec 5 femmes accompagnées par l'association, lors d’un déjeuner convivial qui était le cadre pour mener des entretiens autour de la thématique « les métiers ». A partir des résultats de cette rencontre naîtra un partenariat plus solide avec l’Association « les petits frères des Pauvres », sous forme d’ateliers intergénérationnels entre les étudiants de l’Université Paris 8, d’origines différentes et les personnes âgées de l’implantation de Saint-Denis. Ainsi, en favorisant et renforçant ces rencontres intergénérationnelles, nous valorisons les savoirs, les histoires de vie, la mémoire et la parole des personnes accompagnées de Saint-Denis. La réflexion qui se développe sur la transmission des savoirs avec des personnes âgées est soutenue aujourd’hui financièrement par le Fond de Solidarité pour le Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE) de l’Université Paris 8.

Dans la même catégorie