Témoignage

Ca s'est passé cet été... à Wissant

08 décembre 2014
Derniers témoignages
  • Yolande, 93 ans, déplore que « les personnes âgées soient infantilisées »

    Je suis en colère parce que j’ai l’impression que les personnes âgées, on les considère comme des personnes vulnérables. ​

    Lire le témoignage
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

Voilà ! On avait décidé ensemble de sortir de Paris cet été. « ON » : c’est-à-dire les Accueillis du Pôle-Précarité de Paris Sud.

Et pour mettre tous les atouts de notre côté, on a repris la bonne formule, déjà expérimentée au printemps à Morainvilliers : mélanger ceux de la « Villa Juge » et ceux de la « Rue de la Gaîté », bénévoles compris. On a même eu l’honneur de la présence d’une de nos salariées. On voulait le bord de mer et –début août il n’y avait de libre que la maison de WISSANT sur la « Côte d’Opale », dans le Pas-de-Calais… Bien nous en a pris : on ne pouvait pas trouver mieux ! Jugez-vous-même : un vrai hôtel-trois-étoiles (en l'occurence, la maison Maris Stella, chambres tout confort, restauration impeccable (important pour le moral des troupes !) avec menu varié affiché d’avance, cuisinier professionnel et chaleureux, une grande esplanade privée, etc. la meilleure adresse du village ! Et puis, la plage : des kilomètres de sable, occupée par de très jeunes bambins avec leurs mamies, genre châteaux de sable et jardin d’enfants, de grands espaces de calme et de solitude au pied des dunes...  Elle est bordée au Nord par le Cap Blanc-Nez et au Sud par le Cap Gris-Nez, d’où nous avons pu apercevoir les côtes anglaises : émotion garantie ! Plage, balade, excursion – ou pas, l’essentiel aura été un bon progrès dans la découverte mutuelle, à travers le vivre-ensemble pendant plusieurs jours « en internat »…  D’ailleurs, nous n’étions pas les seuls à avoir préféré Wissant : nous avons appris que César serait parti de là pour conquérir l’Angleterre et, plus près de nous, le Général de Gaulle venait s’y reposer (on nous a montré la villa). Ah, important ! Un invité de marque était au rendez-vous : le SOLEIL ! Il a brillé chaque après-midi… (Remarquable, pour un été qui n’en a guère été comblé…). Jacques, bénévole

Autres témoignages