Témoignage

''Comment naît une équipe bénévole ?'' un bénévole témoigne pour les 20 ans de Toulon

25 février 2013
Derniers témoignages
  • Confinée dans un Ehpad, Maryvonne ne rêvait que de cette sortie avec les Petits Frères des Pauvres

    J’attendais vraiment de retrouver cette liberté

    Lire le témoignage
  • Grâce à ce journal, Pascal, isolé et reclus chez lui, peut chasser ses idées noires

    Penser à ce qu’il se passe me permet d’enlever les idées noires que j’ai dans la tête…

    Lire le témoignage
  • Lucette, 84 ans, a réalisé son rêve avec les Petits Frères des Pauvres : dormir dans un château

    J'ai le sentiment que ce séjour me prouve que la vie est belle

    Lire le témoignage
Voir tout

Le projet associatif actuel était déjà en germe dans la toute jeune équipe toulonnaise dès 1995, Maurice bénévole nous dit quelques mots pour le journal des 20 ans de Toulon.

Près d'une vingtaine d'années déjà, c'est l'âge des petits frères à Toulon. Majeurs, ils le sont déjà ! Toutes ces équipes qui se dévouent pour le bon fonctionnement de l'ensemble,  tout cet élan généré par le renouvellement permanent de cette famille de bénévoles, toute cette activité déployée auprès des personnes accompagnées, nos amis, c'est cela la vie de notre entité toulonnaise. Déjà depuis de nombreuses années, le groupe local de bénévoles avait montré le chemin  qui menait à cette maturité de gestion du quotidien, bien encadré par des salariés dévoués et compétents. C'est aujourd'hui le projet des petits frères, de mettre en œuvre ce mode de fonctionnement pour l'ensemble de l'association, le modèle toulonnais a toujours été remarqué par l'encadrement national. Personnellement, je ne peux que me réjouir de voir l'évolution qui prend forme, de voir que des bénévoles engagés pourront décider non seulement du quotidien, mais aussi de la stratégie locale à appliquer pour leurs actions. L'âge des petits frères des Pauvres à Toulon, c'est aussi le temps que j'ai consacré, ici, à l'équipe locale. C'est la période pendant laquelle j'ai vu grandir le groupe dont je fus l'un des pionniers. C'est tout cet ensemble  de mise en place, de construction, de déménagements, de difficultés aussi, vécus avec les salariés (on disait les permanents) et les bénévoles prêts à agir pour faire fonctionner au mieux l'équipe locale. Ce sont des années exaltantes passées auprès de nos amis accompagnés. C’est tout cela que je voulais dire. Merci à tous, à Marseille, à Toulon, d'avoir donné à mon épouse et à moi, ces merveilleux moments de fraternité.  Merci aux généreux donateurs, petits et grands, car, sans eux, nous ne serions rien ! Ils nous invitent, je crois, à bien cibler nos amis accompagnés parmi les plus pauvres. D'autres associations partagent notre idéal de solidarité, sachons utiliser leurs compétences. Pour terminer je souhaite à un maximum de bénévoles toulonnais de participer activement à l'évolution  des petits frères. Bonne année à tous.  Bon vent au groupe toulonnais et à bientôt.                               M. DENQUIN

Autres témoignages