Témoignage

Des fleurs pour des personnes malades accompagnées

22 octobre 2015
Derniers témoignages
  • Confinée dans un Ehpad, Maryvonne ne rêvait que de cette sortie avec les Petits Frères des Pauvres

    J’attendais vraiment de retrouver cette liberté

    Lire le témoignage
  • Grâce à ce journal, Pascal, isolé et reclus chez lui, peut chasser ses idées noires

    Penser à ce qu’il se passe me permet d’enlever les idées noires que j’ai dans la tête…

    Lire le témoignage
  • Lucette, 84 ans, a réalisé son rêve avec les Petits Frères des Pauvres : dormir dans un château

    J'ai le sentiment que ce séjour me prouve que la vie est belle

    Lire le témoignage
Voir tout

''ça m'a beaucoup plus d'aller à la rencontre de passants, de partager parfois avec eux un sourire'' / ''Dedans, au chevet des personnes alitées en gériatrie aigüe, ces fleurs ont été pour elles un petit rayon de soleil''

Lisez les témoignages de Nathalie, bénévole à l'hôpital Rothschild, et d'Anne-Marie, bénévole à l'hôpital Saint Antoine Comment s’est-il passé, ce 1er octobre 2015, Journée internationale des personnes âgées, à l’hôpital Saint Antoine ? Témoignage d’Anne-Marie, bénévole à l’hôpital Saint Antoine, au Service de Gériatrie aigüe, et de  Nathalie, bénévole à l’hôpital Rothschild, au Service USLD Unité de Soins Longue Durée Voici quelques paroles de bénévoles sur la distribution de roses sur le stand petits frères des Pauvres, devant l’hôpital Saint Antoine, et à des patientes/patients hospitalisés en Gériatrie Aigüe, en Médecine Interne et  en Oncologie Quelle est ta perception globale de ce 1er octobre à l’hôpital Saint Antoine ? Anne-Marie, qui a distribué des fleurs dans le Service de Gériatrie aigüe de l’hôpital Saint Antoine Dedans, au chevet des personnes alitées, ces fleurs, ça a été pour elles un rayon de soleil. Elles ont beaucoup apprécié ce geste, et leur sourire en a témoigné ! Dire aussi que les infirmières nous ont beaucoup aidés, nous indiquant subtilement les chambres où les personnes âgées ne dormaient pas, et étaient en capacité d’apprécier ce geste de fête et de solidarité. Nathalie, qui a distribué des fleurs à des passants, en dehors de l’hôpital, sur le stand petits frères Ca m’a beaucoup plu d’aller à la rencontre de passants, de partager parfois avec eux un sourire, et de leur offrir une fleur  pour une personne âgée de leur connaissance. J’ai perçu intuitivement que j’étais en face de personnes très différentes : -    celles qui ne semblent pas sensibilisées à la solitude des personnes âgées, ou à la maladie - peut-être parce qu’elles sont elles mêmes trop fragiles pour ouvrir les yeux sur ces réalités ? -    Et celles qui dans leur tête ont déjà cheminé intérieurement, et peuvent pleinement partager avec les autres. Qu’avez-vous envie d’exprimer sur les prochains 1er octobre, Journée internationale des personnes âgées ? Nathalie J’encourage à participer à ce 1er octobre au moins une fois. C’est une journée où on essaie de sensibiliser des personnes à être présentes à autrui. C’est un beau projet à renouveler chaque année. Anne-Marie Participez au prochain 1er octobre ! C’est dans une belle continuité de la présence humaine auprès de personnes âgées que la maladie a fragilisées.   Communication de l'Equipe d'Action Spécifique Accompagnement des Personnes Malades

Autres témoignages