Témoignage

Les fêtes de fin d'année avec les petits frères des Pauvres

08 décembre 2014
Derniers témoignages
  • Yolande, 93 ans, déplore que « les personnes âgées soient infantilisées »

    Je suis en colère parce que j’ai l’impression que les personnes âgées, on les considère comme des personnes vulnérables. ​

    Lire le témoignage
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

En 1946, après la guerre, Armand Marquiset avec un petit groupe de jeunes affrontaient le froid de l’hiver et la pénombre pour aller porter un peu de soupe et de réconfort aux personnes âgées les plus isolées et démunies.

Sur les traces d'Armand Marquiset, un peu partout en France, le mouvement des petits frères des Pauvres est né et chaque année, aux périodes de fin d’année, nous essayons d’apporter un peu de joie et de chaleur dans le cœur et les maisons des personnes âgées, isolées et démunies qui nous sont signalées. Chaque année, nous menons notre action sur des grands axes : les domiciles et les maisons de retraite où nous passons un petit moment agrémenté de friandises et d’un chaleureux repas de fête, mais nous organisons également un réveillon de Noël collectif. En accord avec le projet associatif des petits frères des Pauvres, l’année dernière, nous avons voulu inclure les personnes accompagnées aux préparatifs de cette soirée festive. En effet, alors que dans toutes les demeures en cette nuit de Noël chacun s’apprête et s’affaire à organiser cet événement comme partout dans le monde entier. Nous, chez les petits frères des Pauvres, nous avons également voulu partager avec nos personnes accompagnées les préparatifs de cette fête pendant des semaines, en amont, les personnes âgées et bénévoles, ensemble, ont redécouvert les gestes oubliés et l’art de recevoir. Les plus autonomes ont organisé les préparatifs pour les plus âgés et les moins valides. Chacun a mis toute son énergie pour faire en sorte que tout le monde passe un moment mémorable, et ce fut une nuit de Noël magique ce 24 décembre, des voix et des rires ont rempli le silence, des sourires ont égayé des visages et les estomacs étaient repus. Alors, si comme nous, vous avez envie de voir rayonner les visages de nos aînés et permettre qu’à nouveau la magie de Noël soit au rendez-vous dans les cœurs, laissez-vous guider par votre petite étoile et venez nous aider à aller porter un peu de réconfort et de soupe aux personnes âgées à domicile, en maison de retraite ou autour d’un réveillon collectif. Chacun peut apporter sa contribution pour qu’un sourire efface les longs moments de solitude du quotidien. Marie-Béatrice Dijoud, bénévole de l’antenne de Toulon chez les petits frères des Pauvres

Autres témoignages