Témoignage

Nadia en visite à l'hôpital : un bénévolat spécifique pour l'équipe de Marseille

14 janvier 2014
Derniers témoignages
  • Yolande, 93 ans, déplore que « les personnes âgées soient infantilisées »

    Je suis en colère parce que j’ai l’impression que les personnes âgées, on les considère comme des personnes vulnérables. ​

    Lire le témoignage
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

Je me prénomme Nadia et depuis 4 ans mon bénévolat se déroule dans les hôpitaux. J’accompagne des personnes sur l'USLD de l'Hôpital Européen et je prends le relais de bénévoles d'accompagnement pendant la phase d'hospitalisation de nos vieux amis à la Timone, la Conception, l'Hôpital Européen[1].

J’ai été contacté par Michel qui accompagnait René Marzo à son domicile, me demandant de prendre le relais pendant sa période d’hospitalisation. M. Marzo étant hospitalisé pendant la période des fêtes que ce soit pour le réveillon du 24 ou du 31, il n’était pour moi pas envisageable que ce monsieur, que je ne connaissais pas auparavant, soit seul. Ainsi, je suis allée le voir à plusieurs reprises pendant les fêtes pour lui apporter ses cadeaux de Noel, ses chocolats, j’ai même pu avoir l’accord du service pour lui permettre de trinquer avec du champagne. Bref, on a pu tout de même célébrer ces fêtes, à l’hôpital, comme pour toutes les personnes accompagnées par l’association des petits frères des Pauvres. Nous avons eu de longues discussions où M. Marzo me parlait de ses sœurs qui habitaient loin et pour qui il s'inquiétait. Il prenait  beaucoup de plaisir à me raconter avec nostalgie ses souvenirs de séjours vacances avec les petits frères des Pauvres avec ces bons repas de groupe et ces parties de pétanques. Il me demandait souvent des nouvelles de Lucette et Marie-Claude ses bénévoles des Chartreux. René Marzo nous a quittés la nuit du 31 décembre. Je suis contente d’avoir pu croiser le chemin de ce monsieur et de lui avoir permis de vivre ces derniers instants de façon festive (j’ai eu l’opportunité de passer, une dernière fois, à l’hôpital le soir de son décès alors que le pronostic vital n’était pas prononcé…). Je suis fière de faire partie de cette association qui permet à nos vieux amis d'avoir d'agréables souvenirs et de pas être oubliés.

Autres témoignages