Témoignage

Paris-Sud : retour à Morainvilliers pour les personnes accompagnées par le secteur ''Précarité''

23 avril 2014
Derniers témoignages
  • Virginie : « Quel bonheur d’accompagner des personnes sourdes âgées en séjour vacances »

    « Quel bonheur d’accompagner des personnes sourdes âgées en séjour vacances »

    Lire le témoignage
  • Suzanne, 62 ans, découvre le cinéma pour la première fois

    "Pour moi, le cinéma a été une grande première !"

    Lire le témoignage
  • Jacques : « Mon bénévole me donne de la force »

    Hormis la radio, je n’ai personne 

    Lire le témoignage
Voir tout

Les personnes accompagnées et bénévoles du secteur Précarité de la Fraternité Paris Sud se sont réunis ce 3 avril 2014 dans une maison des petits frères des Pauvres pour prendre un grand bol d'air !

« Nous » c’est-à-dire les accueillis de « la Villa-Juge » et de la « Maison-Relais » de la rue de la Gaîté (Paris Sud) et leurs bénévoles. On se l’était promis, parce que la dernière fois, c’était trop bien ! Et puis, comme c’est la troisième fois en moins d’un an, on commence à y avoir nos habitudes. D’ailleurs, tout y est pour plaire : un joli petit manoir du dix-neuvième à la campagne, entre un grand bois et un beau parc. Une maison propre et bien agencée. Sans oublier l’accueil du bon M. Marc et une cuisinière qui nous gâte ! Le matin, à l’arrivée, on est parti dans la nature, à la découverte du printemps et l’on en a ramené des fleurs que l’on a offertes à ces dames (« …des fleurs avant le pain ! »). Puis, pendant l’apéro, on a improvisé une consultation au sujet de nos prochaines vacances ; mais ça restait cool, car les bénévoles allaient de l’un à l’autre pour nous interroger, sans casser l’ambiance champêtre. Et après le repas, café, fumoir, télé, sieste ou parlotte à volonté, selon les goûts. Au retour, on s’est déjà promis de revenir, pour un long week-end, en septembre. Car ces activités collectives sont essentielles pour nous. Elles nous font sortir de nos abris individuels parisiens où nos soucis quotidiens nous tiennent trop compagnie ; elles soudent notre groupe dans une mutuelle découverte, toujours enrichissante. Les 19 participants du jeudi 3 avril 2014

Autres témoignages