Témoignage

S'évader à Morainvilliers

30 juillet 2011
Derniers témoignages
  • Siaka, bénévole : « Je veux partager mon temps libre avec les personnes vulnérables »

    « Je veux partager mon temps libre avec les personnes vulnérables »

    Lire le témoignage
  • Grâce à la mobilisation de bénévoles, cette centenaire n’était pas seule pour son anniversaire

    « Les Petits Frères des Pauvres sont tellement gentils avec moi »

    Lire le témoignage
  • Ce jeune en service civique enchante nos aînés avec sa guitare

    « Le but est de tisser du lien grâce à la musique »

    Lire le témoignage
Voir tout

Qui ne rêve de vivre quelques jours ailleurs, lui permettant de souffler un peu et de se changer les idées ? Beaucoup de personnes à n'en pas douter ! Mais, lorsque la vie ne vous a pas gâté, que vous vous sentez rejeté et que le moral est en berne, il me semble que ces quelques jours de détente sont réellement les bienvenus.

Nos séjours s'inscrivent dans un projet d'accompagnement dans lequel la personne âgée joue le rôle central. C'est son séjour. Elle doit vivre ces journées dans la quiétude et le ressourcement. Bien sûr, le désir de découvrir des horizons nouveaux est bien présent. La personne âgée vient concrétiser la projection de ses rêves dans la rupture avec un quotidien souvent lourd à porter. Les réponses aux sondages que nous avons menés en interne révèlent bien ce désir, «partir loin ou près, mais partir !» Nous devons être attentif a procurer ce changement en plaçant l'écoute au premier plan. Forts de ces constatations, examinons de plus près notre séjour à Morainvilliers, petit village situé à l'ouest de Paris. Le voyage en avion depuis l'aéroport de Castres-Mazamet fut mouvementé. Après plusieurs annonces de retard successives, le vol fut supprimé. Nous fûmes transférés à Blagnac. L'autocar averti par téléphone nous attendait, heureusement, sur le parking d'Orly. L'installation dans la maison ayant pris du retard, nous étions désireux de nous reposer rapidement. La météo ne fut pas notre alliée, il pleuvait presque tous les matins ! Le rêve commençait à se ternir. Exit les promenades dans le parc planté d'arbres centenaires tellement propices à l'écoute, tellement reposantes. Nous avons fait de l'animation dans la maison toutes les matinées. Les sorties programmées l'après-midi révèlent la difficulté de certaines personnes pour se déplacer. La lenteur des gestes est omniprésente. La majorité des personnes aidées est dans la tranche d'âge 80/88ans. Heureusement, nous prévoyons un bénévole par personne accompagnée, ce qui a permis de mener l'action à bon terme. Cette situation de confinement due au mauvais temps risque de se reproduire. Nous devons en tenir compte à l'avenir. Afin de minimiser les risques, nous irons plus près de chez nous, à Saint Cernin par exemple. L'animation de qualité au château prendra le pas sur les sorties découvertes réduisant de ce fait la fatigue des personnes âgées. Heureusement, le dépaysement étant assuré, les personnes âgées ont rapporté d'excellents souvenirs à raconter. Avoir quelque chose à raconter fait aussi partie de l'action. Bon vent et bonne route ! Mais avec du soleil, c'est tellement plus facile et plus gai ! René

Autres témoignages