Témoignage

Témoignage d'Agnès Lecordier, Présidente de la Fondation Lecordier

01 janvier 2012
Derniers témoignages
  • Yolande, 93 ans, déplore que « les personnes âgées soient infantilisées »

    Je suis en colère parce que j’ai l’impression que les personnes âgées, on les considère comme des personnes vulnérables. ​

    Lire le témoignage
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

“Mes soeurs et moi avons voulu créer une fondation pour venir en aide plus spécifiquement aux femmes de 50 ans et plus en situation de grande précarité.

Ces femmes sont confrontées à la rue et à ses violences à chaque minute. Leur quotidien est jalonné de difficultés, de peurs et d'angoisses. Leur féminité elle-même est un danger et il leur faut la dénier et la masquer en permanence. Se rendre invisibles pour se protéger des dangers de la rue, préserver sa dignité du regard parfois malveillant et accusateur des passants. En tant que femmes, nous ne pouvions rester indifférentes à leur situation et c'est tout naturellement pour leur venir en aide que nous avons créé la Fondation Lecordier.”

Autres témoignages