Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact

Accompagner les migrants âgés logés en foyer

Toujours prêts à tendre la main aux personnes marginalisées, les petits frères des Pauvres développent depuis 2005 des accompagnements dans des foyers accueillant des migrants âgés.

Briser l'isolement

Sentiment d'insécurité, barrière culturelle ou de la langue, difficultés pour faire valoir leurs droits : les migrants âgés logés en foyer souffrent souvent d'un profond sentiment d'abandon et de repli sur soi. Ils sont souvent isolés au sein même du foyer du fait de la cohabitation avec des habitants plus jeunes et sont, par ailleurs, peu habitués à ce que l'on prenne soin d'eux.

Les acteurs de l'accompagnement doivent respecter cette réalité et aller à leur rencontre avec soin et progressivement. Ils commencent souvent par des actions collectives en animant des lieux conviviaux puis par des actions plus personnalisées an assurant des aides aux taches administratives, en organisant des sorties… jusqu'à ce qu'une relation authentique, amicale, riche et partagée s'instaure.

Les petits frères des Pauvres animent des permanences dans les lieux conviviaux des foyers, ils y accueillent les personnes qui souhaitent y venir et accompagnent de manière régulière les résidants les plus isolés qui le souhaitent pour agir avec eux sur l'ensemble des précarités dont ils souffrent : santé, accès au droit, logement...

Les foyers concernés

La plupart sont situés en périphérie de grandes villes :

  • Paris, Champigny, Clamart, Ivry, Nanterre, Saint-Denis, Saint-Maur
  • Lyon, Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Villeurbanne, Grenoble
  • Marseille, La Garde
  • Montpellier
  • Perpignan
  • Toulouse
  • Nancy.

Devenez bénévole

Vous avez envie de donner du temps au sein de foyers de vieux migrants, vous pouvez postuler en ligne.

Témoignage de Chantal, bénévole

Elle intervient tous les jeudis après-midi à Maheu, foyer Adoma de la ville de Toulouse :

« J'avais envie de participer à cette action car curieuse de découvrir une autre culture. J'avais à propos des personnes d'origine maghrébine des représentations, je me demandais quel regard ils porteraient sur la femme. J'ai découvert des hommes âgés très respectueux de nous, agréables, reconnaissant de notre présence avec lesquels on peut échanger sur de nombreux sujets (politique, religieux, leur vie en France, la santé, l'éducation…) rire, plaisanter. Beaucoup sont solidaires entre eux »

Actualités

Voir tout >>>

Articles du même thème

Témoignages


Voir tout >>>
Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Je veux être volontaire Service Civique

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir

les petits frères des Pauvres Infos décembre 2016