Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > > Le parcours de relogement d'Henri

Le parcours de relogement d'Henri

Il nous aura fallu presque 5 ans pour enfin stabiliser la situation d'Henri tant nos relations avec lui furent discontinues et son parcours semé d'embûches. Ses appels à l'aide fréquents, bien que traités par nos soins, étaient toujours suivis de longs silences, malgré nos tentatives pour renouer contact. Plus d'une fois, nous avons pensé que notre accompagnement était voué à l'échec. Mais, à force de persévérance, nous avons réussi à gagner progressivement sa confiance.

Orienté par le Conseil Général en juin 2005, il était alors âgé de 56 ans, bénéficiait du RMI et était hébergé en foyer d'urgence. Nous disposions à l'époque d'un logement passerelle, une chambre que l'association louait mensuellement à la Résidence hôtelière Cap Affaires à La Madeleine, qu'il rejoignit pour quatre mois.
Mais Henri, encore rétif et déstabilisé, ne s'acquittait pas de la modeste redevance que nous lui réclamions (90 euros à l'époque). Après plusieurs relances téléphoniques ou divers courriers, nous avons décidé d'aller lui rendre visite, mais c'était pour nous apercevoir qu'il avait préféré prendre la tangente. Quelque temps plus tard il a réapparu, s'est excusé et a reconnu qu'il ne pourrait s'en sortir seul. Il semblait sincère et fermement décidé à faire des efforts. Malheureusement, nous n'avions plus de solution d'hébergement disponible et l'avons orienté vers l'AIVS (Agence Immobilière à Vocation Sociale), laquelle lui a proposé un studio à Roncq, où il fut locataire en décembre 2006 avec le bénéfice du FSL, initié par nos soins.

La situation semblait enfin réglée mais nous apprendrons plus tard qu'Henri faisait l'objet de plusieurs demandes de mise en jeu de garantie de loyer. Que s'était-il passé ? Les explications d'Henri et une visite sur place nous ont rapidement éclairés. Son studio avait fait l'objet d'une réhabilitation tout à fait convenable. Toutefois, les parties communes nous avaient semblé, à l'époque, en chantier. Hélas elles le sont restées si longtemps qu'elles sont tombées sous le coup d'un arrêté d'insalubrité. D'autres logements du collectif furent squattés. Dégradations, branchements clandestins sur les installations électriques et les canalisations d'eau, une pagaille épouvantable s'était généralisée, et Henri s'attirait l'inimitié des autres occupants en voulant continuer à mener sa petite vie tranquille au milieu de ce charivari.

Une autre solution de logement

Nous nous sentions impliqués car nous avions favorisé ce relogement, en ignorant bien-sûr le guêpier dans lequel tomberait Henri. Nous avons alors décidé de lui chercher une autre solution. Après quelques recherches sur Internet, dans le cadre de l'Atelier que nous venons de mettre en place – nous en reparlerons bientôt – nous avons déniché un studio meublé situé à Villeneuve d'Ascq. Celui-ci correspondait parfaitement à ses attentes. Le propriétaire a proposé une visite et l'entretien, grâce à notre appui, fut un succès puisque la location fut conclue à compter du 1er novembre 2010, bien que le FSL, déjà sollicité pour le studio de Roncq, ne pouvait plus l'être pour les frais d'entrée dans les lieux.

Depuis, nous suivons de très près l'évolution d'Henri dans son nouveau logement, modeste mais décent. Dans le monde de la location privée les choses ne sont pas simples. Les remises en état sont quelquefois partielles, d'autres ne sont que cosmétiques, et malgré notre vigilance les erreurs restent possibles. Cette affaire fait ressortir le rôle prépondérant du réseau associatif, qui se doit de dénoncer les dérives du marché privé, fief de propriétaires parfois peu scrupuleux soucieux de rentabiliser au plus vite leur investissement. Leurs victimes, souvent proches de la marginalité, font parfois le dernier pas vers celle-ci, avec le sentiment d'injustice et de défiance qui les caractérise. Henri est sorti du pétrin, mais combien d'autres ont baissé les bras ?

Patrice BUTTIN et Farid DRICI

Actualités

  • Envie d'aider des personnes en situation de précarité à Marseille ?

    21/06/2017   Votre mission : accompagner des personnes en situation de précarité dans un projet de stabilisation et de relogement à Marseille. 
  • Vidéo : Inauguration de la Maison Yersin

    02/11/2016   Après deux ans de travaux, l’Office a livré au printemps un établissement pluriactivité de 62 logements dans le 13e arrondissement. Ce dernier comprend un centre d’accueil Alzheimer, une maison de santé, un restaurant, ainsi qu'une pension de famille, une résidence autonomie et une petite unité de vie gérées par les petits frères des Pauvres. Revivez l'inauguration qui a eu lieu le 19 octobre dernier... 
  • 8 mars 2015, Journée Internationale des Femmes

    03/03/2015   Parce qu’aujourd’hui 38% des sans domicile fixe sont des femmes, les petits frères des Pauvres expérimentent un lieu d’hébergement exclusivement réservé aux femmes de plus de 50 ans. 
  • 17 octobre, action logement des petits frères des Pauvres sur France 3

    20/10/2014   Le 17 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, France 3 a dressé le portrait de Louis, personne accompagnée à Marseille qui vit à la pension de famille Labadié. Vous y trouverez aussi le témoignage de Murielle G. responsable de la pension de famille 
  • Mal-logement : nous recherchons des bénévoles à Marseille

    21/08/2014   L’équipe de Marseille fait appel à de nouveaux profils bénévoles pour renforcer l'équipe "Logement" afin de garantir la qualité de l'accompagnement auprès des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité. 
Voir tout >>>

Evénements

  • Octobre 2016 : inauguration de la Maison Yersin, une résidence à vocation sociale

    19/10/2016 Après deux années de travaux, l’Office vient de livrer la Maison Yersin : un établissement de 62 logements à Paris dans le 13e arrondissement. Celui-ci comprend une pension de famille, une résidence autonomie ainsi qu’une petite unité de vie, toutes gérées par l’Association les petits frères des Pauvres. Le complexe est également complété d’un centre d’accueil Alzheimer, géré par Isatis, d’une maison de santé et d’un restaurant. 
  • Action de mobilisation du Collectif des Associations Unies le 9 juin

    01/06/2015 Le Collectif des Associations Unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans abris et mal logées veut faire barrage à l’injustice et aux économies envisagées par le gouvernement, qui vont faire basculer de plus en plus de personnes dans l’exclusion ! 
  • A voir au cinéma : documentaire ''300 hommes"

    23/03/2015 ''300 hommes" c'est un film documentaire d'Aline Dalbis & Emmanuel Gras. Il dresse le portrait d’une humanité réduite à son essence ... Entre ces murs, il y a trois cents hommes, il y a l’urgence. Ils ont des noms mais ils ont perdu leur histoire en route. Ils rient et se confrontent, ils refont le monde, celui qu’ils ont perdu. Ils ont un lit. Là ils attendront le jour. C’est Forbin, la nuit à Marseille.  
Voir tout >>>

Articles du même thème

  • « On ne les met pas au lit, on les jette »

    20/07/2017   Une dizaine d’aides-soignantes de la maison de retraite Les Opalines, à Foucherans, ne travaillent plus depuis 100 jours, dans le silence national absolu. 
  • Comprendre le parcours de relogement chez les petits frères des Pauvres

    21/06/2017   Mustapha Djellouli, chef de service du pôle accompagnement social personnalisé, et Emmanuelle Jenney, responsable de la gestion locative, retracent le parcours d'une personne âgée en difficulté pour retrouver un logement stable, grâce à l'accompagnement des petits frères des Pauvres. 
  • 17 octobre, action logement des petits frères des Pauvres sur France 3

    20/10/2014   Le 17 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, France 3 a dressé le portrait de Louis, personne accompagnée à Marseille qui vit à la pension de famille Labadié. Vous y trouverez aussi le témoignage de Murielle G. responsable de la pension de famille 
  • Mal-logement : nous recherchons des bénévoles à Marseille

    21/08/2014   L’équipe de Marseille fait appel à de nouveaux profils bénévoles pour renforcer l'équipe "Logement" afin de garantir la qualité de l'accompagnement auprès des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité. 
  • On ne s'ennuie pas dans la maison de Ker-Péheff

    27/12/2012   Le quotidien Ouest France du 27 décembre s'intéresse à l'action d'hébergement temporaire proposée par la maison de Ker-Péheff à Damgan dans le Morbihan. 
  • Philippe, 59 ans quitte son logement insalubre grâce aux petits frères des Pauvres

    26/10/2011   Créée par les petits frères des Pauvres pour le logement des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité, «Champ Marie» est acteur de la médiation locative et contribue par son action auprès de partenaires bailleurs (publics, privés et «Bersabée») à l'insertion sociale et au mieux-être des personnes exclues. Retour sur action, avec le parcours de (re-)logement de Philippe. 

Témoignages


Voir tout >>>
Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Je veux être volontaire Service Civique

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir

les petits frères des Pauvres Infos décembre 2016