Recevez par mail toute l'actualité petits frères des Pauvres
Pourquoi s'abonner ?
  • Votre adresse ne sera ni vendue, ni échangée
  • Désinscription en un seul clic
Contact
> > > Un toit pour se protéger, un endroit pour vivre. Le reste, on verra après...

Un toit pour se protéger, un endroit pour vivre. Le reste, on verra après...

Action logement et habitat des petits frères des Pauvres : le témoignage de Gery

Mai 2012. Je mène la petite vie tranquille de préretraité qui est devenue la mienne depuis 2003, année des très gros soucis de santé qui m’ont mis « sur la touche » professionnellement. Un simple courrier de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) va alors tout bouleverser.

Le renouvellement du bénéfice de L’Allocation Adultes Handicapées (AAH) m’est refusé. Sans autres formes d’explication. Cette décision brutale me stupéfie après une première attribution et trois renouvellements. Que faire ? D’abord, un recours. Et puis chercher un emploi. L’idée est excellente. Nous sommes d’ailleurs plusieurs millions à l’avoir ! Bref, à court terme, c’est la misère et la nécessité de quitter mon logement. Ma petite « cagnotte » devrait me permettre de tenir quelques mois ensuite ce sera l’heure des décisions cruelles.

La rue ? Je n’y survivrai pas une semaine. Les centres d’hébergement ? Difficile aussi quand on est en mauvaise santé et peu habitué à un mode de vie rustique. Les amis ? Oui mais ça ne peut durer qu’un temps. Durant de longues semaines j’ai la tête en feu. Je me déplace au bord de l’implosion nucléaire. J’ai l’impression d’être tombé dans un piège imparable qui va me détruire d’une des multiples façons dont on peut détruire un être humain. Physiquement, psychologiquement ou socialement.

C’est alors que je m’ouvre de mon problème auprès d'une amie un peu plus âgée. Elle m’amène chez Champ Marie. Je la suis par principe car je n’y crois pas particulièrement et je ne suis plus très loin de baisser les bras. Le contact est plutôt bon, me semble-t-il, mais aucune solution n’est en vue. J’y retournerai plusieurs fois, le temps d’être mieux connu et pour moi de comprendre leur mode de fonctionnement. Et, un jour, arrive quelque chose que je n’attendais plus.

On me propose un petit appartement pour un loyer modique. Il est juste temps. C’est l’hiver et je me suis résolu à poser mon préavis pour mon logement. Car, stupide principe ou pas, je n’ai pas l’intention de jouer les squatteurs et d’accumuler les dettes. Enfin une lueur d’espoir. Non je ne serai pas SDF !
Le déménagement est assez épique. Mon Dieu, quel bric-à-brac ai-je pu entasser chez moi ! Il me faudra encore du temps pour ranger tout mon bazar. Mais c’est bon d’être chez soi au chaud alors qu’une nouvelle vague de froid sévit.
Une des premières lettres que je reçois est celle de la MDPH m’annonçant qu’elle revient sur sa décision et que le bénéfice de l’AAH est renouvelé. Une bouffée de joie m’envahit que je n’arrive pas vraiment à exprimer…

Gery

Actualités

  • Envie d'aider des personnes en situation de précarité à Marseille ?

    21/06/2017   Votre mission : accompagner des personnes en situation de précarité dans un projet de stabilisation et de relogement à Marseille. 
  • Vidéo : Inauguration de la Maison Yersin

    02/11/2016   Après deux ans de travaux, l’Office a livré au printemps un établissement pluriactivité de 62 logements dans le 13e arrondissement. Ce dernier comprend un centre d’accueil Alzheimer, une maison de santé, un restaurant, ainsi qu'une pension de famille, une résidence autonomie et une petite unité de vie gérées par les petits frères des Pauvres. Revivez l'inauguration qui a eu lieu le 19 octobre dernier... 
  • 8 mars 2015, Journée Internationale des Femmes

    03/03/2015   Parce qu’aujourd’hui 38% des sans domicile fixe sont des femmes, les petits frères des Pauvres expérimentent un lieu d’hébergement exclusivement réservé aux femmes de plus de 50 ans. 
  • 17 octobre, action logement des petits frères des Pauvres sur France 3

    20/10/2014   Le 17 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, France 3 a dressé le portrait de Louis, personne accompagnée à Marseille qui vit à la pension de famille Labadié. Vous y trouverez aussi le témoignage de Murielle G. responsable de la pension de famille 
  • Mal-logement : nous recherchons des bénévoles à Marseille

    21/08/2014   L’équipe de Marseille fait appel à de nouveaux profils bénévoles pour renforcer l'équipe "Logement" afin de garantir la qualité de l'accompagnement auprès des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité. 
Voir tout >>>

Evénements

  • Octobre 2016 : inauguration de la Maison Yersin, une résidence à vocation sociale

    19/10/2016 Après deux années de travaux, l’Office vient de livrer la Maison Yersin : un établissement de 62 logements à Paris dans le 13e arrondissement. Celui-ci comprend une pension de famille, une résidence autonomie ainsi qu’une petite unité de vie, toutes gérées par l’Association les petits frères des Pauvres. Le complexe est également complété d’un centre d’accueil Alzheimer, géré par Isatis, d’une maison de santé et d’un restaurant. 
  • Action de mobilisation du Collectif des Associations Unies le 9 juin

    01/06/2015 Le Collectif des Associations Unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans abris et mal logées veut faire barrage à l’injustice et aux économies envisagées par le gouvernement, qui vont faire basculer de plus en plus de personnes dans l’exclusion ! 
  • A voir au cinéma : documentaire ''300 hommes"

    23/03/2015 ''300 hommes" c'est un film documentaire d'Aline Dalbis & Emmanuel Gras. Il dresse le portrait d’une humanité réduite à son essence ... Entre ces murs, il y a trois cents hommes, il y a l’urgence. Ils ont des noms mais ils ont perdu leur histoire en route. Ils rient et se confrontent, ils refont le monde, celui qu’ils ont perdu. Ils ont un lit. Là ils attendront le jour. C’est Forbin, la nuit à Marseille.  
Voir tout >>>

Articles du même thème

  • « On ne les met pas au lit, on les jette »

    20/07/2017   Une dizaine d’aides-soignantes de la maison de retraite Les Opalines, à Foucherans, ne travaillent plus depuis 100 jours, dans le silence national absolu. 
  • Comprendre le parcours de relogement chez les petits frères des Pauvres

    21/06/2017   Mustapha Djellouli, chef de service du pôle accompagnement social personnalisé, et Emmanuelle Jenney, responsable de la gestion locative, retracent le parcours d'une personne âgée en difficulté pour retrouver un logement stable, grâce à l'accompagnement des petits frères des Pauvres. 
  • 17 octobre, action logement des petits frères des Pauvres sur France 3

    20/10/2014   Le 17 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, France 3 a dressé le portrait de Louis, personne accompagnée à Marseille qui vit à la pension de famille Labadié. Vous y trouverez aussi le témoignage de Murielle G. responsable de la pension de famille 
  • Mal-logement : nous recherchons des bénévoles à Marseille

    21/08/2014   L’équipe de Marseille fait appel à de nouveaux profils bénévoles pour renforcer l'équipe "Logement" afin de garantir la qualité de l'accompagnement auprès des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité. 
  • On ne s'ennuie pas dans la maison de Ker-Péheff

    27/12/2012   Le quotidien Ouest France du 27 décembre s'intéresse à l'action d'hébergement temporaire proposée par la maison de Ker-Péheff à Damgan dans le Morbihan. 
  • Philippe, 59 ans quitte son logement insalubre grâce aux petits frères des Pauvres

    26/10/2011   Créée par les petits frères des Pauvres pour le logement des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité, «Champ Marie» est acteur de la médiation locative et contribue par son action auprès de partenaires bailleurs (publics, privés et «Bersabée») à l'insertion sociale et au mieux-être des personnes exclues. Retour sur action, avec le parcours de (re-)logement de Philippe. 

Témoignages


Voir tout >>>
Je veux donner

Je veux être bénévole

Les annonces emplois des petits frères des Pauvres

Je veux être volontaire Service Civique

Grâce à Romain, la solitude dde Suzanne n'est plus qu'un lointain souvenir